LEARNINGS FROM OUR LAB

À l’écoute… de la sécurité psychologique

Le jeu À l’écoute... crée rapidement les conditions nécessaires à l'émergence de la sécurité psychologique.

À l’écoute… de la sécurité psychologique

par Denis Côté

Après avoir joué au jeu de Percolab À l’écoute…, les participants ont dit :

  • Je me suis senti bien de m’exprimer sans être jugé.
  • Je me suis sentie accueillie. 
  • Ce jeu crée un climat d’ouverture et de sécurité psychologique.

Consciemment ou non, ce dernier commentaire révèle la qualité présente dans les premiers: la sécurité psychologique. Après avoir animé des dizaines de jeux depuis deux ans, l’équipe de Percolab a réalisé à quel point le jeu À l’écoute… crée rapidement les conditions nécessaires à l’émergence de la sécurité psychologique.

Amy Edmundson a identifié la sécurité psychologique comme l’une des propriétés les plus importantes de l’efficacité et du bien-être d’une équipe. Ce concept a pris de l’importance ces dernières années à la suite de la publication de son livre The Fearless Organization : Creating Psychological Safety in the Workplace for Learning, Innovation, and Growth et d’un article du New York Times de 2016 sur le projet Aristote chez Google. L’équipe de recherche chez Google a reconfirmé que la sécurité psychologique était l’une des principales caractéristiques des équipes performantes.

La sécurité psychologique est “la conviction que l’on peut s’exprimer sans risquer d’être puni ou humilié”.

Edmundson définit la sécurité psychologique comme “la conviction que l’on peut s’exprimer sans risquer d’être puni ou humilié”.  La sécurité psychologique est une propriété émergente d’une équipe dans laquelle les personnes se sentent en sécurité interpersonnelle parce que les collègues écoutent les idées des autres, considèrent les erreurs et les échecs comme des opportunités d’apprentissage et répondent aux défis. Parce qu’elle est une propriété émergente d’une équipe, la sécurité psychologique ne peut naître que de la conversation et du dialogue, et donc d’une écoute authentique.

Bien que nous puissions penser que nos organisations sont ouvertes à la conversation et au dialogue, disposons-nous réellement d’espaces pour nous écouter les uns les autres avec une empathie et une curiosité véritables ? La sécurité psychologique repose sur l’écoute active, mais comment y parvenir concrètement ? C’est là que le jeu À l’écoute… peut servir de passerelle vers une écoute profonde et la sécurité psychologique.

Le jeu À l’écoute… est né du livre de Samantha Slade, Le leadership horizontal, dans lequel elle présente le leadership horizontal ou collaboratif autour de sept domaines de collaboration. Samantha voulait créer un jeu amusant et pédagogique pour se plonger dans ces sept domaines. Il s’agit de domaines de base liés à la collaboration au travail et ils peuvent être utilisés dans n’importe quelle organisation, et pas seulement dans les organisations horizontales. L’autre inspiration pour le jeu était le storytelling (vous pouvez lire directement l’histoire derrière le jeu de Samantha).

Sept domaines de collaboration

Dans une partie de À l’écoute…, une personne est invitée à raconter une histoire courte et récente liée à l’un des sept domaines de collaboration (il y a sept cartes Je raconte). Les autres sont invités à choisir une carte d’écoute ; il y a plus d’une douzaine de cartes d’écoute avec des thèmes tels que la créativité, le pouvoir, la demande d’aide, etc. Ces dernières sont invitées à écouter silencieusement l’histoire avec l’angle d’écoute qu’ils ont choisi. Une fois l’histoire terminée, les autres reflètent leur perspective de l’histoire du point de vue de leur filtre d’écoute. Enfin, le conteur partage les idées ayant émergé de la réflexion des différentes perspectives

Avec ces simples “règles” et en quelques minutes (chaque tour dure environ 10 minutes), un climat de sécurité est établi, le conteur sent qu’il peut partager sans crainte d’être jugé et les autres qui écoutent sont poussés à sortir de leurs préjugés habituels. Les cartes d’écoute permettent à chacun de donner un sens à l’histoire à partir de perspectives multiples et nouvelles. Il n’y a pas de recherche immédiate de solutions ou de conseils, juste un moment pour partager une histoire et lui donner un sens. Chaque fois que je présente le jeu et que j’y joue, je suis toujours surpris par la rapidité avec laquelle les gens parviennent à générer cette sécurité interpersonnelle que nous recherchons et par l’authenticité dont ils font preuve, souvent avec des inconnus.

Les recherches d’Amy Edmundson ont montré “combien il est difficile d’établir et de maintenir la sécurité psychologique, même dans les contextes les plus simples, factuels et critiques”. La simplicité de À l’écoute… en fait un raccourci vers la sécurité psychologique. Nous avons utilisé le jeu dans de nombreux contextes, qu’il s’agisse de jeux communautaires ouverts ou d’équipes en conflit. Le jeu peut être utilisé à tout moment lorsque nous ressentons le besoin de donner un sens à la complexité omniprésente dans la vie professionnelle d’aujourd’hui. Le jeu peut être axé sur une question particulière (travail hybride, questions liées à la vie professionnelle et à la vie privée, rétrospective d’un projet, etc.) et les participants racontent de courtes histoires dans ce contexte.

La simplicité du jeu incite les gens à entamer une “conversation productive”, comme l’ont présentée Edmundson et Besieux, dans laquelle la voix et le silence sont équilibrés. Les conteurs contribuent en se concentrant sur ce qui s’est passé et en allant à l’essentiel de leur histoire ; les auditeurs sont explicitement invités à considérer l’histoire selon un angle particulier. Et les règles du jeu éloignent les gens des conversations improductives en diminuant les perturbations et les réticences. Dans cette figure, les témoignages des personnes qui ont joué le jeu sont placés dans la matrice de la conversation pour montrer comment À l’écoute… améliore les contributions productives et diminue les improductives.

Le changement survient dans les conversations, de la rencontre la plus simple avec une personne à des processus de collaboration plus complexes. Et les conversations fructueuses sont basées sur une écoute empathique et profonde. Il n’est pas facile de créer une sécurité psychologique qui permette à l’écoute profonde d’émerger; À l’écoute… aide à plonger rapidement dans un tel espace. Venez jouer avec nous, nous avons un jeu mensuel et il est gratuit.

Pour jouer et en savoir plus sur À l’écoute…