percolab à iLearning 2008 Paris

Ces jours-ci, percolab est en Europe pour participer à la conférence iLearning Forum 2008 et pour rencontrer des amis et pour nous faire de nouveaux amis (enfin, on l’espère…).

Les deux journées au iLearning Forum Paris 2008 ont été passablement occupées : trois présentations, présidence de sessions, des rencontres en marge des ateliers et des retrouvailles.

Sam a ouvert la conférence sur le mode « keynote » en participant à une conversation avec Serge Ravet sur l’apprentissages individuel et organisationnel au 21e sicle. Elle a également présenté une communication sur les utilisations non habituelles du wiki. Ma présentation portait sur les approches légères pour la mise en oeuvre (l’utilisation) des référentiels de compétences : wiki-compétences, microfomat hRCD, publication ATOM, gestion des comptétences dans un blog. Elle est ici.

[slideshare 255266 ilearn-2008-competences-en-mouvement-1202327708621826-3]

Et tiens, celle de Sam, tout à côté :

[slideshare id=262286&doc=wikis-ilearn-2008-1202791340190072-5&w=425]

Comme toujours dans les conférences, les présentations tombent dans l’une ou l’autre de ces catégories :

  • programmatiques -> annonce d »un début de projet avec ses promesses, ses intentions.
  • projets en cours -> pas encore de résultats ou premiers résultats (ma présentation tombe dans cette catégorie, même si j’aurais bien aimé qu’elle soit dans la catégorie suivante).
  • projet terminés, en fin de parcours -> bilans, rapports, tirés des enseignements.

Et il y a aussi des présentations de prospective. En plénière de fin de colloque, les organisateurs avaient invité Roger Larsen de Fronter (système de gestion des apprentissages, Norvège) à présenter sa vision du futur des environnements (plateformes) d’apprentissage en ligne. Il a structuré son exposé en posant sur une ligne du temps les technologies utilisées dans l’apprentissage en ligne. Ça partait

  • du site web
  • au LMS (Learnng Management System)
  • au MLE (Managed Learning Environment – LMS accroché/intégré aux autres services de l’institution)
  • au PLE (Personal Learning Environment – qui se branche et se débranche du MLE, permettant le transport des données personnelles de l’apprenant)
  • et finalement, au CLE (Collaborative Learning Environment) que nous n’avons pas vraiment vu.

Une grande partie de son exposé portait sur les questions de la mobilité et de la pérennité des contenus personnels, notamment ceux logés dans les applications et les servivces Web 2.0 (alleluiah! a-t-il répété en ironisant sur la vague actuelle). En bref, le web se transformant de plus en plus en plateforme (eyeOS, applicatifs de bureautique en ligne), il devient important de pouvoir garder une copie locale – et idéalement de façon transparente – de nos données. Toutes nos données?

Mais avons-nous là un PLE ou un CWE? Un PLE doit être bien plus qu’un gestionnaire de nos fichiers électroniques dispersés, de nos traces. Ou un autre système d’opération. Il doit avoir ces fontcions, mais aussi favoriser la sélection et la réflexivité Enfin à plusieurs reprises dans la conférence, on a parlé de contexte – pour le développement des contenus et des activités, des services. Comment assurer de conserver le contexte des pièces que nous amassons, en particulier lorsqu’elles sont construites socialement?

Domaines :
Secteurs d'activités :
Méthodes et outils :

0 réponse à “percolab à iLearning 2008 Paris”

  1. […] ami Yves Otis (ainsi que sa collègue Samantha Slade) qui forment le tandem Percolab sont à Paris pour la […]