Invitation : Découverte Art of Hosting France, 31 janv. – 2 février 2018

INVITATION

  • Lieu

    Sommières, France

    Adresse : CART, 31 rue Emilien Dumas, 30250 Sommières, France

  • Date

    31 janvier au 2 février 2018

  • Heures

    Dès 17h30

  • Organisateur

    Percolab France

(English below)
L’Art of Hosting modélise depuis plus de vingt ans, partout dans le monde, une façon d’avancer ensemble en intelligence collective. Venez découvrir comment, durant une formation de 3 jours intensifs en résidentiel.

For more than twenty years, Art of Hosting has modelled a way forward in collective intelligence all over the world. Come discover for yourself, during a 3 day intensive training in the beautiful south of France #AoHFrance


Nous innovons cette année en vous proposant pour les frais pédagogiques, outre le tarif fixe habituel(de 1250€ net de taxes *), un mode d’économie partagée. Il s’agit d’une approche coopérative axée sur la responsabilité financière, partagée par toute la communauté constituée par les participants et l’équipe des hôtes.

Vivre ce séminaire, c’est vouloir changer de regard, accepter de reconsidérer ses propres représentations et s’ouvrir. Vous déciderez ainsi de la somme en euros qui traduit la richesse de ces 3 jours, en prenant en considération : les coûts de l’événement, sa valeur et vos ressources financières.   Le paiement se fera en 2 fois : un premier versement commun à l’avance et un deuxième à l‘issue du séminaire.  Premier versement 450€ net, payable d’avance sur ce site : contribution minimale à l’organisation et au déroulement du séminaire (frais logistiques, matériel, communication, plateforme internet).Deuxième versement : son montant sera décidé par vous-même à la fin du séminaire. Pour couvrir avec respect les frais pédagogiques de l’équipe d’hôtes, nous donnerons du temps et de l’attention pendant le séminaire pour ouvrir cette conversation et cette expérience enrichissante, avec une réflexion sur la valeur du séminaire pour vous et la façon dont nous pourrons couvrir le budget en tant que communauté. Une explication plus détaillée de ce modèle et de la réflexion qui le soutien est disponible sur le site web: http://leaderparticipatif.weebly.com   *Dans le cas de la prise en charge par les entreprises, par un OPCA ou autres structures qui ne permet pas au participant de participer au modèle d’économie partagée, le tarif fixe des frais pédagogiques est de 1250€ net de taxes.

In addition to the usual fixed rate to cover the hosting and teaching costs (€1250 *) we are therefore innovating by also inviting you to participate in a shared economy experiment. This is a cooperative approach whereby the financial responsibility for the seminar is shared by the community of both participants and hosting team. For this seminar, we invite your willingness to open up to different ways of seeing ourselves and the world. In practice, this means that you will decide on the sum of money that represents the richness of these 3 days, taking account of the costs of the event, its value to you and your own financial resources.   Payment will take place in two installments: a first instalment, the same for everyone, before the seminar, and the second at the end.  1st instalment: 450€, payable in advance on this website : he minimum contribution needed to organise and run the seminar (logistics, materials, communication, website)  2nd instalment: at the end of the seminar, you will choose the amount to honour and appreciate the work of the hosting team. We will be dedicating time and attention during the seminar to open this conversation – always an enriching experience – about the value of this seminar to you and the ways in which we as a community can cover the budget. You can find a more detailed explanation of this financial model and its ethos at http://leaderparticipatif.weebly.com

* Percolab est un organisme de formation exonéré de TVA. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat.

* Percolab is a TVA exempt training center

  • Nom de l’organisateur/trice

    Nadine Jouanen, SAS percolab Europe

  • Contact

    Courriel :  infofrance [at] percolab.com

    Téléphone : +33 6 17 79 83 10

Domaines :
Secteurs d'activités :
Méthodes et outils : conversation | | |

Guide des compétences pour emmener un domaine vers son futur

Contexte

Le guide des compétences est un outil névralgique pour l’ensemble des professionnels québécois en ressources humaines (formation, accréditation, inspection et développement professionnel). Pour la première fois de son histoire, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) aborde le renouvellement de cet outil en mode co-création afin de produire un guide qui répond aujourd’hui aux besoins de ses membres tout en portant la profession vers son futur.

Rôle de Percolab

Percolab a conçu une démarche de co-création sur mesure pour l’occasion – ancrée dans l’écoute du milieu et nourrie par d’autres guides de compétences et des cadres conceptuels, tout en étant soutenue par un processus d’accompagnement et de création de sens.


La démarche, radicalement créative, a permis, dans un premier temps, d’explorer l’utile existant et de révéler les possibles et les rêves, tant au niveau du contenu que du format.

Dans un deuxième temps, une série d’ateliers en mode itératif a mené la communauté à travailler sur le guide à mesure qu’il se construisait.

Dans un troisième temps, des auditoires spécifiques ont été ciblés afin de plonger en profondeur sur certains aspects du guide. Pour tenir toute cette démarche, et particulièrement l’arrivée et le départ de participants, une stratégie visuelle avec une fresque évolutive venait appuyer et expliciter l’avancement des travaux en intégrant le travail fait. 

Environ 200 participants ont contribué aux différentes étapes de la démarche.

Les ateliers, la facilitation et la production des visuels étaient de la responsabilité de Percolab, alors que la stratégie, la rédaction et la présentation des résultats ont été conçues en co-création avec le client.

Impacts de notre intervention

Un guide de compétences simplifié, pratique, qui va à l’essentiel;

  • Qui a l’adhésion et la fierté de la communauté RH, et sera largement utilisé, de l’inspection jusqu’aux professionnels en ressources humaines;
  • Qui sera présenté comme un exemple de guide de compétences à d’autres ordres professionnels au Canad a et dans le monde;
  • Qui intègre deux nouveaux domaines de compétences, une innovation importante.

 

 

 

Fresque évolutive par Paul Messer de Percolab

Domaines :
| | | | |
Secteurs d'activités :
|
Méthodes et outils : conversation | | |
| | | | |

L’art du débat en mode dialogue

Comment travaille-t-on dans le débat quand on est une organisation qui pratique le dialogue?

À la récente Nuit des débats, qui se tenait le même soir à Montréal, Paris et Dakar, Percolab a apporté cette question aux deux débats que nous avons tenu.  Notre hypothèse est que pour qu’un débat puisse se dérouler sur le mode d’une conversation constructive qui accueille la diversité des perspectives il faut créer des conditions.

Le choc des récits: Montréal vue de l’intérieur et de l’extérieur

Dans le premier débat nous avons invité les participants à s’identifier comme « insider » ou « outsider » sur un spectre. Les gens se sont positionnés et se sont racontés l‘histoire de leur positionnement. Nous avons découvert que dans tout le groupe seulement deux personnes étaient nées à Montréal! Dans un second temps, nous avons invité chaque personne à identifier deux choses appréciées de leur ville et deux choses qu’ils n’aiment pas, et à les écrire. Les personnes présentes sont ensuite venus placer leurs réponses, en les lisant à haute voix. La table était mise ; nous nous connaissions un peu et nous avons vu la diversité des perspectives sur la même ville, dans la salle. Certains adorent la neige et le froid et d’autre les détestent. Le « débat » qui s’en est suivi avait plus la saveur d’une conversation collective. Et pourtant des choses profondes et parfois difficiles se sont dites durant les 90 minutes.

C’est ce qui se passe quand on met en rencontre des expériences de la diversité Montréalaise. Nous portons tous en nous les deux pôles des récits sur le ville: nous tenons tous le positif et le négatif. Cette soirée a été l’occasion d’explorer cette dualité en chacun de nous et de jeter un nouveau regard sur nos expériences de la ville sous cet angle.

Le second débat était centré autour de la question de l’autogestion comme faux remède ou vrai soutien  nos problèmes de société, et a permis d’explorer quelques-uns des décalages et le paradigme de l’auto-gestion, encore méconnu. Vous êtes curieux d’en savoir plus sur ce dernier point? Venez participer à notre atelier sur l’autre-gestion le 4 mai prochain à Santropol Roulant…

Domaines :
| | | | |

Secteurs d'activités :
|

Méthodes et outils : conversation | | |
| | | | |
| | |

Un territoire comme un commun

« Le Collectif des Garrigues a pour finalité de rassembler et de valoriser les expériences et les connaissances sur la garrigue, de contribuer au rapprochement des acteurs du territoire, et de susciter la réflexion sur le futur des garrigues, préservant et développant les spécificités de ce territoire, dans le respect des milieux et de sa vie citoyenne. »

nadineNadine Jouanen de l’équipe percolab, basée à Montpellier, France, emmène notre travail dans le Collectif des Garrigues. Le dernier webzine du collectif a fait un zoom sur Nadine. Le voici, reproduit ici :

Quel est votre lien avec le Collectif des Garrigues?
J’ai découvert le Collectif à mon arrivée ici en 2014. Je renoue avec ma région d’origine après 30 ans passées ailleurs dans le monde! Il m’aura fallu tout ce temps pour découvrir que mes racines étaient plongées profondément dans la garrigue. Ma jeunesse, passée à Nîmes, a ancré en moi ce paysage, les odeurs de thym et de pin, les caillasses et les vignes. Manu et David sont venus me chercher pour participer au bureau en 2015 et j’ai dit oui sans hésiter tant l’intention du Collectif des Garrigues colle à mes valeurs, ma vision de cette région et de l’animation citoyenne, multiple dont a besoin un territoire.

Que pouvez-vous apporter au Collectif et que vous apporte-t-il en retour? 
J’espère pouvoir apporter un surplus de participation, puisque c’est une compétence forte que je suis soucieuse de propager autant que possible. C’est la raison pour laquelle je travaille souvent avec l’équipe pour préparer le déroulé des ateliers, les rencontres, les forums et faire en sorte que l’intelligence collective se manifeste à plein. La reconquête des biens communs, et la gestion de nos communs est un autre axe important pour le Collectif et j’aimerais que mon action au plan national et international ait un impact positif pour une meilleure reconnaissance du Collectif comme acteur clé pour notre territoire sur ce sujet sensible et tellement important.
En retour, le collectif m’apporte une meilleure connaissance, profonde, multiple et transversale de ce bout de terre qui me tient à cœur.

16278976415_f8a75fa50b_k

Quel projet vous motive le plus?
Je crois que c’est le projet global, c’est à dire le croisement entre tous les projets du Collectif. Cette vision du territoire dans toutes ses dimensions: géographique, humaine, économique, historique, culturelle… Je le vois bien en ce moment, où un nouveau groupe, Patrimoine et Arts Vivants est en train de se former et que je suis ravie d’accompagner. C’est formidablement enrichissant et c’est une chance incroyable que de pouvoir participer, modestement, à la reconnaissance de notre Garrigue et à son développement harmonieux. Je le dis souvent: vous vivez ici, adhérez et venez participer à nos chantiers, vous n’allez pas en revenir!

16664017177_cd0ba4e6ae_k

Domaines :
| | | | |


Secteurs d'activités :
|


Méthodes et outils : conversation | | |
| | | | |
| | |
| | | | |

À quoi sert une formation percolab?

Je suis consciente que notre approche de formation est non-conventionnelle, voir déstabilisante pour les participants.  

IMG_8573

Formation auprès des élus et agents de développement économique du Québec.

Il y a trois motivations derrière notre modèle  :

  1. Connecter ses façons de travailler avec des cadres conceptuels pour créer du sens.
  2. Vivre des expériences qui permettent d’entrer dans des subtilités pour amplifier sa manière de travailler.
  3. Construire sur ce que l’on fait déjà si bien avec plus de conscience.
insertion sociale

Atelier offert au secteur des entreprises d’insertion sociale du Québec.

Pas évident d’avoir des indicateurs sur de telles intentions.

22201119801_40cf225403_k

Des participants en plein travail lors d’un atelier sur les Méthodes d’intelligence collective.

Quand Philippe Garon, un participant d’une formation en région (Gaspésie, Québec), m’a fait un retour sur son expérience, ça m’a fait chaud au coeur. J’entends l’impact à travers son récit.

Garon_Festival_Caraquet

Philippe Garon en action professionnelle.

« Bonjour !

Je suis un artiste multidisciplinaire qui vit en Gaspésie. J’offre aussi mes services en rédaction, correction et animation. Grâce à la direction régionale du ministère de la Culture et des Communications, j’ai eu la chance de suivre une formation de Percolab avec Samantha Slade ici à Bonaventure en juillet 2015. En compagnie de 15 autres intervenant(e)s culturels de toute la région, j’ai pu me familiariser avec de nouvelles techniques de mobilisation créative. Quelle belle bouffée d’oxygène ! Nous avons pu nous familiariser avec plusieurs méthodes originales pour dynamiser les rencontres des multiples organisations qui œuvrent dans nos milieux. Samantha a réussi à adapter le contenu et son approche en fonction de nos réalités.

Personnellement, depuis cette formation, j’applique le plus possible dans mon travail mes apprentissages et je sens réellement une différence. Mes clients aiment expérimenter des activités qui sortent de l’ordinaire dans le cadre de leurs réunions. Leur efficacité et le plaisir qu’ils éprouvent à travailler ensemble s’en trouvent décuplés. Mais au-delà des méthodes que nous pouvons maintenant leur proposer, il y a l’importance de l’ambiance, de l’atmosphère que nous installons au sein des équipes que nous aidons. Mettre l’accent sur l’énergie positive, sur l’intelligence collective. Offrir aux gens un maximum d’espace pour leur permettre de s’exprimer et prendre le temps de vraiment les écouter. Encourager le questionnement, le rire, l’accueil des émotions, la réflexion, la créativité et la recherche d’idées audacieuses. Voilà un programme ambitieux, mais tellement motivant ! Percolab m’a donné le goût de pousser plus loin la maîtrise de l’art d’animer pour aider les gens de chez nous. »

IMG_3585

Philippe Garon en plein travail lors de la formation percolab dans sa région.

Merci Philippe pour un retour si ouvert. Si vous avez un retour apprenant suite à un atelier ou expérience percolab, svp partagez!!

Domaines :
| | | | |


| | |
Secteurs d'activités :
|


| | | | | | | | | | | |
Méthodes et outils : conversation | | |
| | | | |
| | |
| | | | |
| | | | | | | | | | | |

Coplanification et codesign au Champ-de-Mars

Une transformation profonde s’amorce dans un quartier au coeur de Montreal qui a été fragilisé dans les années 70 par la construction d’une autoroute. Le projet, connu sous le nom Projet Secteur Champ-de-Mars, comprend la création d’un nouvel espace public au dessus de l’autoroute, la mise à niveau des espaces publics existants, le développement d’un nouveau plan de transport ainsi que la revitalisation de la vie de quartier et de son identité, en veillant à la cohabitation avec les populations locales et les personnes en situations d’itinérance.

Dans le cadre de cette initiative, percolab a accompagné la ville de Montréal dans un processus de codesign novateur. Cette approche collaborative se déroule autant à l’interne qu’à l’externe et englobe des ateliers de coplanification avec les diverses divisions de la ville et de l’arrondissement, des évènement dans les espaces publics, une plateforme numérique et des ateliers citoyens ciblés. Cet engagement actif avec les parties prenantes tout au long du projet est représentatif d’un changement de paradigme. Plus qu’un processus de consultation publique, la vision et le développement du projet avance avec l’apport du processus participatif.

Dans le cadre de ce mandat, percolab a approché chaque activité à partir d’un point de vue pédagogique, le but étant de s’assurer que les individus impliqués

  • se sentent accueillis dans le processus,
  • intègrent les informations et concepts clés
  • soient nourris par rapport à l’enjeu
  • soient soutenus dans l’expression de leurs idées
  • sachent ce que l’on fait avec leur contribution.

Pour faciliter l’expression d’une contribution informée et « constructive »  des citoyens et pour favoriser l’émergence de la voix collective, nous avons développé des outils stratégiques. Par exemple, nous avons conçu un jeu autour des questions de la mobilité qui a servi à sensibiliser les citoyens de la complexité de cet enjeu. Ou encore, nous avons développé avec l’équipe de la Ville un magazine présentant les idées de design possibles pour la place publique projetée afin de détecter les caractéristiques souhaités pour cet espace.

La co-planification et le co-design nécessitent le rétablissement de la confiance entre les divers acteurs et une culture de l’agilité et de l’ouverture, deux conditions de base qui servent à naviguer à travers les nombreuses contraintes d’un tel projet.

Les traces du processus sont disponibles sur le site suivant : http://realisonsmtl.ca/secteurchampdemars

Domaines :
| | | | |


| | |
| | | | | | |
Secteurs d'activités :
|


| | | | | | | | | | | |

Méthodes et outils : conversation | | |
| | | | |
| | |
| | | | |
| | | | | | | | | | | |
| | | |