Drawing like a child

Growing up, noone remembers the first time they drew. We were given crayons, pencils, pens, paper and encouraged to draw. From simple marks on the paper, to representations of our home, our family, our world we saw. We were encouraged and supported to make more.

We learnt from it, we better understood our world through it, we got feedback from each stroke, each picture, each adult (or sometimes) children who saw it. It shaped our understanding and learning. Helped us see our place, that of others and to break things down into simple component parts.

We were liberated, free, without guilt or questioning our abilities. It didn’t matter what we drew, it helped, aided us in our understanding. It wasn’t art, it was what it was. Adults encouraged us, proud in the development they saw. We were given different tools, found new ways of marking the paper, paint, different pens and colors. We explored the mixing of colors, we reflected the world and chose colors that supported the understanding to us what it was, green for trees, blue for sky. We drew to tell stories, we brought life to the pictures, they served a bigger intention than just doodling. But then we stopped, we wrote, we clicked. Drawing became the tool of creatives: artists; designers; architects etc.

But, what happens when we draw like a child in our adult world?

What happens when we draw our system, map out the elements, their relationship to each other. What happens when we listen to a group and visualise the connections, provide feedback to groups through visual scribing? Or when we use visual metaphors and visualise frameworks to better our collective understanding?

Welcome to the world of Visual Thinking.

Domaines :
Secteurs d'activités :
Méthodes et outils : methodes |

Processus génératif de prise de décision

Processus génératif de prise de décisionLa prise de décision collective rendue efficace (oui, c’est possible!)

Prendre des décisions ensemble n’a pas besoin d’être long et pénible. La prise de décision par consentement peut aider les organisations à prendre des décisions collectives efficacement et judicieusement. Ce domaine reste cependant peu connu.

Chez Percolab, une compagnie de consultation internationale qui propulse l’innovation sociale et la collaboration, nous avons développé le Processus génératif de prise de décision, un outil basé sur le consentement élaboré à partir de la méthode de Prise de décision intégrative de l’Holacratie en y ajoutant la culture et les pratiques de l’Art de la rencontre (Art of Hosting). Nous l’utilisons toutes les semaines. Notre record est 19 décisions stratégiques en une heure!

Ce processus demande un hôte (facilitateur). Idéalement, cet hôte tourne entre les personnes. Chez Percolab, chacun peut faciliter ce type de processus et nous varions d’hôte de manière organique selon les jours.

Lorsqu’une organisation commencer à développer cette pratique, il peut être utile d’inviter un hôte externe pour une initiation au processus ou pour de l’accompagnement permettant de développer les capacités internes.

1. Maturité

La décision est-elle « mûre »? Le contexte est-il clair? Est-ce qu’il y a de l’information ou des données qui doivent être rassemblées? Est-ce qu’une conversation ouverte pourrait aider à progresser vers la maturité?

Trucs pour l’hôte : Il sera peut-être nécessaire d’offrir au groupe une ou deux conversations ouvertes pour arriver à la maturité (ex. : Je vais bloquer une période de dix minutes pour qu’on explore le sujet en question). Offrez des périodes supplémentaires de discussion si nécessaire. Vous arriverez peut-être à la conclusion que la décision n’est pas mûre et c’est OK. Écoutez profondément, et quand vous sentez qu’il y a une proposition possible, c’est le moment. Invitez le groupe à passer à la prochaine étape.

2. Proposition version I

Invitez le groupe – l’un de vous souhaite-t-il faire une proposition initiale? Cela aidera le groupe à avancer et il y aura plusieurs opportunités d’affiner la proposition ensemble.

Trucs pour l’hôte : Aider le proposant à rédiger sa proposition, idéalement en une seule phrase. Évitez que la proposition se démultiplie. Assurez-vous que la proposition est visible de tous (séparée du porteur lui-même) et répétez-la à haute voix.

3. Clarifications

À cette étape, le groupe peut poser des questions de clarification au porteur de la proposition. Le porteur a deux options de réponse – i) Répondre à la question ou ii) Dire « non spécifié » si la réponse est inconnue.

Trucs pour l’hôte : Si quelqu’un parle sans poser de questions (ex. : une réaction), rappelez-lui que la phase est aux questions, que les réactions viendront ensuite. Assurez-vous que toutes les questions sont dirigées au proposant et que personne d’autre n’intervient. Cadrez afin que le porteur réponde aux questions et ne parle pas d’autre chose (soyez ferme!). Sentez quand la période de clarification est sur le point de finir (ex. : les gens sont prêts à réagir).

4. Réactions

Il est obligatoire d’exprimer ses réactions vis-à-vis de la proposition (outre le porteur); toutes les voix et perspectives ont besoin d’être entendues. Le proposant écoute avec attention et prend des notes. Il rédigera ensuite une nouvelle version de la proposition.

Trucs pour l’hôte : Commencez avec la personne ayant la réaction la plus émotive et tournez dans le cercle jusqu’à ce que tout le monde ait partagé ses réactions. Assurez-vous qu’elles ne se font pas sur le porteur de proposition mais sur la proposition elle-même. Intervenez si nécessaire.

 

5. Proposition version II

Le porteur formule une nouvelle version de la proposition à la lumière de tout ce qui s’est dit. L’hôte s’assure que la proposition est lisible et visible de tous et la lit à haute voix.

Trucs pour l’hôte : Si vous sentez que le porteur de proposition souhaite garder la première version, rappelez-lui que c’est possible. S’il vous semble qu’il a besoin d’aide pour la réécriture, rappelez-lui qu’il est possible de demander de l’aide; toutefois, ne vous précipitez pas pour le dire.

6. Objections

Une objection doit exprimer un risque ou un recul pour l’organisation/initiative. Toutes les objections sont adressées à l’hôte qui décide si l’objection est valide ou non. Quand une objection est validée, le porteur de proposition doit l’intégrer dans une nouvelle proposition. (Ensuite le tour d’objections est répété).

Trucs pour l’hôte : Parfois des préoccupations personnelles sont exprimées qui, en fait, ne posent pas de risques pour l’organisation. Il faut différencier les deux. S’il y a du flou n’hésitez pas à demander l’aide du groupe. C’est la partie la plus difficile du processus pour l’hôte.

7. Confirmation visuelle

Chacun confirme visuellement qu’il peut « vivre avec cette décision » en levant le pouce. Ça permet au groupe de voir que tout le monde est à bord. C’est difficile de lever le pouce si on n’est pas en phase avec la décision, par exemple si quelqu’un cherche ses mots pour exprimer une idée importante et ne l’a pas encore faite ou s’est désengagé avec le processus, tout le monde le saura.  Si quelqu’un ne lève pas son pouce, le groupe doit retourner à la partie du processus qui n’a pas été pleinement traitée.

Note : Il est bon d’avoir une culture de confirmation visuelle – le processus peut ensuite être accéléré. Quelqu’un pourrait faire une proposition et on passe directement à la confirmation visuelle pour voir si tout le monde peut vivre avec cette proposition.

Trucs pour l’hôte : Ce n’est pas un conseil de décision et ce n’est pas l’opportunité de baisser les pouces pour reprendre le processus.  C’est simplement une confirmation visuelle. Si le processus s’est bien déroulé tous les pouces sont levés. Si quelqu’un peine à s’exprimer, avec soin, offrir du soutien et laisser tout le monde savoir que toute information est importante. 

Ceci résume le procédé. Pour conclure, un peu comme pour jouer au piano, ne vous attendez pas à tout réussir parfaitement du premier coup. Il faut effectivement un petit peu de pratique.

Traduction par Laurence Leduc-Primeau

Domaines :

Secteurs d'activités :
|
Méthodes et outils : methodes |
| |

L’Art de devenir humains

prendre un pas de recul

et écouter

ce qui vibre

prendre un pas de recul pour écouter

les murmures

peux-tu ralentir

ton pas et voir

ce que la Vie me murmure

ce que la Vie te murmure

ce qui est appelé

à naître?

 

je prends un pas de recul

pour écouter les voix

au coeur du bruit

j’entends l’écho de quelque chose d’ancien et vrai

je vis dans la turbulence

je respire l’émergence

peut-on apprendre à y rester

de tout notre être

et consciemment

et dans la générosité

et la grâce

la reconnaître

et s’y épanouir

pour devenir?

 

pouvons-nous apprendre

à nous accueillir

dans notre capacité à devenir

de meilleurs humains?

pouvons-nous y découvrir

notre muscle commun

et le mettre au service

de tout ce qui est vivant

tout ce qui l’a été

et tout ce qui le sera?

pouvons-nous y apprendre

et nous pratiquer

à devenir de meilleurs ancêtres?

pouvons-nous y apprendre à nommer

la complexité

ici et maintenant

et à affûter nos armes faites d’amour?

 

j’appelle l’Art de devenir Humains

parce que nous ne pourrons pas

nous transformer

en restant où nous sommes

en restant qui nous sommes

collés au déjà connu

collés au prévisible

collés aux vérités parcellaires

collés à nos pensées linéaires

je veux apprendre à tenir

le mouvement dans l’immobile

je veux apprendre à voir

le tout dans les fragments

 

pouvons-nous apprendre

l’art subtil d’écouter

pour la sagesse

qui nous guide vers ce qui a besoin d’être?

pouvons-nous devenir

dans la conscience

des systèmes

de pouvoir

qui nous forment et

qui dessinent les espaces

où nous respirons

où nous sentons

où nous trouvons ce qui nous nourrit

et ce qui nous blesse?

pouvons-nous apprendre et pratiquer ensemble

voir et nommer

nos ennemis?

et avec toute notre force ancrée

nous lancer vers l’action?

 

j’appelle l’Art de devenir Humains

j’appelle notre pouvoir

de travailler au-delà

de nos égos

de découvrir notre futur commun

de co-créer

de reconstruire

de découvrir

ce que nous pouvons faire

ensemble

j’appelle

notre futur

où nous sentons ensemble

et pratiquons la grâce

en appelant

ce que nous ne pouvons pas encore imaginer

 

qu’est-ce qui devient possible

quand nous mettons en commun

nos pouvoirs d’êtres humains sensibles

au service du passage

vers la conscience de notre éco-système?

que pouvons-nous apprendre

à sentir ensemble?

que pouvons-nous transformer

quand nous découvrons

et avançons

dans notre plein pouvoir collectif?

j’en appelle à l’Art de devenir Humains

et de questionner le monde

et de nous questionner nous-mêmes

et d’entrer dans la question

et d’écouter ensemble

le monde qui vibre

et cherche à naître

 

l’Art de devenir Humains

trouve un ancrage

dans la Nature

je respire

je prends un pas de recul

je vois le vivant

je vois l’art d’être humains

pour faire émerger une culture ancienne

où nous écoutons

nous pensons

nous agissons

avec sagesse

avec les multitudes que nous portons tous

où l’amour et le pouvoir

sont les piliers de nos questions

et où les histoires

et les expériences

nous connectent

et nous aident à voir le futur

et la complexité

qui nous remuent

 

agir avec sagesse dans la complexité

essayer l’art d’essayer

essayer l’art d’écouter

être nos stratégies

 

j’écoute les murmures

d’un présent encore à venir

je cherche la présence

je veux que mes pas

découvrent le nouveau paradigme

l’alliance de l’humain

avec le vivant

 

mes pas dans la neige nouvelle

dessinent notre pouvoir

de nous voir les uns les autres

comme les miracles que nous sommes

 

j’appelle l’Art de devenir Humains

j’appelle notre don de sentir ensemble

ce qui attend d’émerger

dans les espaces où nous travaillons

dans les espaces où nous vivons

dans les espaces où nous aimons

quelque chose bouillonne

et attend de se réaliser comme possible

 

j’appelle notre pouvoir d’appeler

j’appelle notre pouvoir d’entendre

j’appelle notre pouvoir de danser

j’appelle notre pouvoir d’aimer

et de soutenir la vie

j’appelle notre pouvoir de faire ensemble

l’impossible

qui se réalise pourtant

tous les jours, depuis toujours

j’appelle notre pouvoir

d’entendre les cris

au delà des murs et des frontières

avec clarté

dans le chaos

dans le bruit

j’appelle notre pouvoir de rêver ensemble

et de grandir dans le rêve

et de grandir dans le devenir humain

et de grandir en soignant les connections

et les apprentissages

et les coeurs brisés

et les joies

j’appelle notre liberté dans la complexité

j’appelle pour voir et être vu

dans la toile de la vie et de la transformation

 

quel est le chemin

que nous traçons

comment y prendrons nous soin

les uns des autres?

il y a tant à apprendre

et à nous demander

chercher de l’aide

est sage

et généreux

quand nous créons

des mondes

pour libérer le pouvoir du devenir humain

pour libérer le pouvoir

des conversations qui transforment

 

de quelles conversations as-tu faim?

 

si la vie est au coeur

le monde est la conversation

peut-on libérer l’imagination

dans toutes ses formes

humaines et

non-humaines?

qu’est-ce qui devient possible

quand nous apprenons ensemble

à être présents au monde?

une communauté

qui ressent et pratique

ensemble

la transformation constante du vivant

 

ça ne dépend pas de toi

tu pratiques

tu incarnes quelque chose

en toute honnêteté

et vulnérabilité

appeler est un lâcher prise

et un laisser aller

de vieux patterns

de vieilles idées

qui ne sont plus au service

du travail qui est devant nous

appeler nomme

ce qui n’est pas négociable

 

ce qui n’est pas négociable

est ouvrir un espace où vivent les paradoxes

ce qui n’est pas négociable

est l’humanité dans la nature

et la nature dans l’humanité

ce qui n’est pas négociable

est pratiquer dans l’honnêteté

et l’ouverture

et la transparence

ce qui n’est pas négociable

est l’espace de trébucher

et de penser à voix haute

dans les tensions

et les paradoxes

ce qui n’est pas négociable

est de parler d’argent et de valeur

ce qui n’est pas négociable

est la générosité et l’apprentissage

ce qui n’est pas négociable

est de danser sur la ligne

entre l’ouverture et les limites

ce qui n’est pas négociable

est la conversation entre complexité et pouvoir

qui se vit en nous

qui se vit dans nos communautés

ce qui n’est pas négociable

est l’art

dans l’art de devenir humains

ensemble

 

nous inventons la danse

du faire ensemble

ce qu’on y est

ce qu’on y ressent

nous dansons dans nos corps et dans nos coeurs

nous dansons nos nouvelles structures

de possibilité

et d’appartenance

et dans notre danse

nous nous tenons

dans l’apprendre ensemble

dans le grandir ensemble

dans la transformation

dans l’exploration

dans le deuil

dans le tremblement

nous apprenons à être

les archéologues de notre futur

 

que pouvons-nous rêver ensemble?

est-ce que nous respirons de nouveaux mondes?

où est notre centre de gravité?

qu’est-ce qui tiendra le nouveau?

qu’est-ce qui nous retient?

 

j’appelle

une vie pleine de sens

et que mon travail

m’aide à me sentir vivant

j’appelle la révolution du devenir humains

est-ce qu’on peut la vivre?

 

j’appelle

la révolution

du devenir

humains

 

Aussi publié sur Medium : https://medium.com/percolab-droplets/calling-the-art-of-humaning-9d2acbe4f357

Domaines :


Secteurs d'activités :
|

Méthodes et outils : methodes |
| |
| |

Invitation : Découverte Art of Hosting France, 31 janv. – 2 février 2018

INVITATION

  • Lieu

    Sommières, France

    Adresse : CART, 31 rue Emilien Dumas, 30250 Sommières, France

  • Date

    31 janvier au 2 février 2018

  • Heures

    Dès 17h30

  • Organisateur

    Percolab France

(English below)
L’Art of Hosting modélise depuis plus de vingt ans, partout dans le monde, une façon d’avancer ensemble en intelligence collective. Venez découvrir comment, durant une formation de 3 jours intensifs en résidentiel.

For more than twenty years, Art of Hosting has modelled a way forward in collective intelligence all over the world. Come discover for yourself, during a 3 day intensive training in the beautiful south of France #AoHFrance


Nous innovons cette année en vous proposant pour les frais pédagogiques, outre le tarif fixe habituel(de 1250€ net de taxes *), un mode d’économie partagée. Il s’agit d’une approche coopérative axée sur la responsabilité financière, partagée par toute la communauté constituée par les participants et l’équipe des hôtes.

Vivre ce séminaire, c’est vouloir changer de regard, accepter de reconsidérer ses propres représentations et s’ouvrir. Vous déciderez ainsi de la somme en euros qui traduit la richesse de ces 3 jours, en prenant en considération : les coûts de l’événement, sa valeur et vos ressources financières.   Le paiement se fera en 2 fois : un premier versement commun à l’avance et un deuxième à l‘issue du séminaire.  Premier versement 450€ net, payable d’avance sur ce site : contribution minimale à l’organisation et au déroulement du séminaire (frais logistiques, matériel, communication, plateforme internet).Deuxième versement : son montant sera décidé par vous-même à la fin du séminaire. Pour couvrir avec respect les frais pédagogiques de l’équipe d’hôtes, nous donnerons du temps et de l’attention pendant le séminaire pour ouvrir cette conversation et cette expérience enrichissante, avec une réflexion sur la valeur du séminaire pour vous et la façon dont nous pourrons couvrir le budget en tant que communauté. Une explication plus détaillée de ce modèle et de la réflexion qui le soutien est disponible sur le site web: http://leaderparticipatif.weebly.com   *Dans le cas de la prise en charge par les entreprises, par un OPCA ou autres structures qui ne permet pas au participant de participer au modèle d’économie partagée, le tarif fixe des frais pédagogiques est de 1250€ net de taxes.

In addition to the usual fixed rate to cover the hosting and teaching costs (€1250 *) we are therefore innovating by also inviting you to participate in a shared economy experiment. This is a cooperative approach whereby the financial responsibility for the seminar is shared by the community of both participants and hosting team. For this seminar, we invite your willingness to open up to different ways of seeing ourselves and the world. In practice, this means that you will decide on the sum of money that represents the richness of these 3 days, taking account of the costs of the event, its value to you and your own financial resources.   Payment will take place in two installments: a first instalment, the same for everyone, before the seminar, and the second at the end.  1st instalment: 450€, payable in advance on this website : he minimum contribution needed to organise and run the seminar (logistics, materials, communication, website)  2nd instalment: at the end of the seminar, you will choose the amount to honour and appreciate the work of the hosting team. We will be dedicating time and attention during the seminar to open this conversation – always an enriching experience – about the value of this seminar to you and the ways in which we as a community can cover the budget. You can find a more detailed explanation of this financial model and its ethos at http://leaderparticipatif.weebly.com

* Percolab est un organisme de formation exonéré de TVA. Cet enregistrement ne vaut pas agrément de l’Etat.

* Percolab is a TVA exempt training center

  • Nom de l’organisateur/trice

    Nadine Jouanen, SAS percolab Europe

  • Contact

    Courriel :  infofrance [at] percolab.com

    Téléphone : +33 6 17 79 83 10

Domaines :



Secteurs d'activités :
|


Méthodes et outils : methodes |
| |
| |
| | |

Facilitation graphique pour l’industrie française du futur

Client : OPEO cabinet-conseil (www.opeo-conseil.fr)
Localisation : Paris
Durée : Évènement ponctuel, 1 jour
Facilitatrices graphiques : Fanny Monod-Mitrev et Mélanie Lacayrouze

 

Contexte

OPEO a organisé les « Rencontres de la Compétitivité industrielle » en partenariat avec BPI France.
L’intention de l’événement était de mettre de avant l’industrie française du futur, en présentant les avancées et innovations, afin de redonner confiance et motivation aux acteurs du secteur. L’évènement était constitué de plusieurs temps de conférences, de débats et de questions-réponses avec le public, et également d’un temps plus participatif. Ce temps avait lieu pendant la pause déjeuner avec la présentation de 5 startups et de leurs innovations sur les 4 aspects de l’industrie du futur soit : l’écologie, la technologie, le management et l’excellence opérationnelle. Pour les rencontres du 30 novembre 2017, Opéo a sollicité Percolab pour assurer la facilitation graphique de l’événement par des fresques.

 

Démarche et rôle de percolab

La structure de l’événement et les contraintes logistiques étaient:
  • 5 thématiques abordées au travers de 6 temps de conférences avec une grande variété d’intervenants,
  • Des temps de pause assez courts, y compris pour le déjeuner du fait des présentations des « startups »,
  • Impossibilité d’afficher sur les murs de la salle de conférences, dans les couloirs ou dans la salle de déjeuner,
  • Durée d’une journée de 8h30 à 17h en continu.
Nous avons élaboré le plan de facilitation graphique suivant:
  • La réalisation de 9 fresques, dont 1 pour la présentation, 6 correspondant au temps de conférence, 1 sur les retours des participants lors du repas et 1 pour la synthèse générale.
  • Les titres ont été co-définis avec le client, en cohérence avec le programme de l’évènement.
  • Un micro-trottoir auprès des participants sur leurs ressentis « Qu’est-ce que vous êtes venus chercher et qu’est-ce que vous avez trouvé ?« 
  • L’exposition autoportée des fresques sur table dans les espaces communs
  • Une diffusion via nos profils sur les réseaux sociaux
  • Prise de photos de qualité de toutes les fresques pour la communication future.

Impacts

Les fresques ont été exposées à la mi-journée et en fin de journée, lors des moments conviviaux. Cette mise en place a permis à notre travail d’être le support d’échanges sur les thèmes, et les fresques ont été photographiées par de nombreux participants, au fil et à la fin de l’événement. Utilisées par l’agence de communication avec leurs réseaux sociaux, les fresques ont permis de communiquer autour de l’évènement aux personnes non présentes. Les fresques via le mot-clef #RCI2017 ont notamment été partagées et appréciées plus d’une centaine de fois sur Twitter.
La mise en place d’un code couleur par thématique a permis de faciliter la compréhension des sujets au fil des fresques. Cela a donné une vue d’ensemble visuelle et claire pour se repérer à travers la richesse du contenu. 
Les fresques ont aussi servi de support pour les participants et les organisateurs.
La 9e et dernière fresque de la journée a été pensée sous la forme d’un « key take away », c’est-à-dire une synthèse des thèmes abordés dans l’évènementLa fresque sur les ressentis a eu pour fonction de prendre la température sur les attentes et la satisfaction des participants au cours de l’événement.
Par la suite, les photos de toutes les fresques retravaillées par des logiciels de retouche ont été envoyées au client. Elles serviront pour démarcher de nouveaux partenaires, communiquer dès maintenant sur le prochain événement et en améliorer les contenus.


Témoignage

« En revoyant les fresques plus en détail, je me rends compte de votre capacité à avoir su intégrer les sujets à la vitesse de l’éclair et en plus à les rendre beaux et dynamiques. Un tout grand merci pour votre intervention et ce super rendu, nous ne manquerons pas de diffuser cela rapidement ! » – Odile Ricour, Responsable Développement OPEO

 Galerie des réalisations


Domaines :



| |
Secteurs d'activités :
|


| | |
Méthodes et outils : methodes |
| |
| |
| | |
| |

Invitation : Série 5à7 Dégustation de nos pratiques – 23, 30 janvier et 6 février 2018

Workshop-Percolab-Montreal-2018

INVITATION

  • Lieu

    ECTO, 936 av. Mont-Royal Est, 2e étage, Montréal H2J 1X2

    Montréal, Québec, Canada

  • Date

    23, 30 janvier et 6 février 2018

  • Heures

    16h30

  • Organisateur

    Percolab Montréal

En janvier, Percolab offre une série de trois rencontres pour vous aider à remettre l’humain au centre du travail et (pourquoi pas!) contribuer à la révolution des organisations. Du réseautage apprenant, léger et ludique, en mode 5 à 7, pour partager quelques-unes des pratiques que nous appliquons au quotidien.

Session #1 (23 Janvier)- Ouverture. Comment s’ouvrir à de nouvelles possibilités? Énergiser les pratiques et bien débuter et fermer les réunions.
Session #2 (30 Janvier)- Émergence. Comment répondre à ce qui émerge et vivre avec l’incertitude? S’ajuster de manière agile en étant à l’écoute de ce qui est là.
Session #3 (6 fevrier)- Décision. Comment converger sur une décision commune qui nous permet d’avancer? Pratiquer la prise de décision par consentement. 6 février 2018

Coût: Participation consciente en économie du partage. (Ensemble, les participants s’engagent à partager la responsabilité financier avec les organisatrices en assurant de couvrir les frais de base, après une divulgation transparente des coûts associés à l’événement. La dernière fois que nous avons tenu un atelier de soirée similaire, les participants ont donné entre 15$ et 50$.) Plus savoir plus sur le sujet, voir notre nouvelle article de blog (en anglais):
https://medium.com/percolab-droplets/there-is-more-than-one-way-to-price-a-workshop-experiments-in-shared-economy-2c36f25ea0c7

  • Nom(s) des organisateur/trice(s)

    Laurent et Meghan

  • Contact

    Courriel :  laurence [at] percolab.com, meghan [at] percolab.com

Domaines :



| |

Secteurs d'activités :
|


| | |

Méthodes et outils : methodes |
| |
| |
| | |
| |
| |