Invitation : Lancement-découverte Nacelles – 28 mai


Percolab vous invite au Lancement-découverte des Nacelles

Les Nacelles, conçues par Comm1possible sont maintenant disponibles au Canada en partenariat avec Percolab.

Venez imaginer comment les Nacelles vont propulser votre projet.

Pour cette occasion spéciale, nous avons le plaisir de compter sur la complicité du Conseil régional de l’environnement de Montréal qui découvriront tout comme vous les Nacelles!

Rendez-vous de 5.30 à 7.30pm lundi 28 mai à la Maison du Développement durable de Montréal.
Rafraîchissements et bouchées seront au menu pour enchanter ce moment de partage.

Ouvert à tous! Merci de confirmer votre présence ici .

Qu’est-ce qu’une Nacelle?


– Événement bilingue | Bilingual event –

Percolab is proud to invite you to the summer 2018 launch of the Nacelles.

Designed by Comm1possible in France, Percolab is the first Canadian partner to make this urban, mobile furniture available this side of the Atlantic.

Come for a social evening to discover how a Nacelle could amplify the collective impact of your next project!

For this special occasion, we are proud to collaborate with the CRE of Montreal.
Refreshments and snacks will be available, join us for a drink and snack between 5:30 and 7:30pm.

Everyone is welcome! Please confirm here.

INVITATION



Tarif

Ouvert à tous! (gratuit)

Everyone is welcome! (free)

  • Organisateurs

    Organisé par Percolab

  • Contact

    nacelles@percolab.com

Domaines :
Secteurs d'activités :
Méthodes et outils :

Invitation : Série 5à7 Dégustation de nos pratiques – 23, 30 janvier et 6 février 2018

Workshop-Percolab-Montreal-2018

INVITATION

  • Lieu

    ECTO, 936 av. Mont-Royal Est, 2e étage, Montréal H2J 1X2

    Montréal, Québec, Canada

  • Date

    23, 30 janvier et 6 février 2018

  • Heures

    16h30

  • Organisateur

    Percolab Montréal

En janvier, Percolab offre une série de trois rencontres pour vous aider à remettre l’humain au centre du travail et (pourquoi pas!) contribuer à la révolution des organisations. Du réseautage apprenant, léger et ludique, en mode 5 à 7, pour partager quelques-unes des pratiques que nous appliquons au quotidien.

Session #1 (23 Janvier)- Ouverture. Comment s’ouvrir à de nouvelles possibilités? Énergiser les pratiques et bien débuter et fermer les réunions.
Session #2 (30 Janvier)- Émergence. Comment répondre à ce qui émerge et vivre avec l’incertitude? S’ajuster de manière agile en étant à l’écoute de ce qui est là.
Session #3 (6 fevrier)- Décision. Comment converger sur une décision commune qui nous permet d’avancer? Pratiquer la prise de décision par consentement. 6 février 2018

Coût: Participation consciente en économie du partage. (Ensemble, les participants s’engagent à partager la responsabilité financier avec les organisatrices en assurant de couvrir les frais de base, après une divulgation transparente des coûts associés à l’événement. La dernière fois que nous avons tenu un atelier de soirée similaire, les participants ont donné entre 15$ et 50$.) Plus savoir plus sur le sujet, voir notre nouvelle article de blog (en anglais):
https://medium.com/percolab-droplets/there-is-more-than-one-way-to-price-a-workshop-experiments-in-shared-economy-2c36f25ea0c7

  • Nom(s) des organisateur/trice(s)

    Laurent et Meghan

  • Contact

    Courriel :  laurence [at] percolab.com, meghan [at] percolab.com

Domaines :

Secteurs d'activités :

Méthodes et outils :
| |

Guide des compétences pour emmener un domaine vers son futur

Contexte

Le guide des compétences est un outil névralgique pour l’ensemble des professionnels québécois en ressources humaines (formation, accréditation, inspection et développement professionnel). Pour la première fois de son histoire, l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA) aborde le renouvellement de cet outil en mode co-création afin de produire un guide qui répond aujourd’hui aux besoins de ses membres tout en portant la profession vers son futur.

Rôle de Percolab

Percolab a conçu une démarche de co-création sur mesure pour l’occasion – ancrée dans l’écoute du milieu et nourrie par d’autres guides de compétences et des cadres conceptuels, tout en étant soutenue par un processus d’accompagnement et de création de sens.


La démarche, radicalement créative, a permis, dans un premier temps, d’explorer l’utile existant et de révéler les possibles et les rêves, tant au niveau du contenu que du format.

Dans un deuxième temps, une série d’ateliers en mode itératif a mené la communauté à travailler sur le guide à mesure qu’il se construisait.

Dans un troisième temps, des auditoires spécifiques ont été ciblés afin de plonger en profondeur sur certains aspects du guide. Pour tenir toute cette démarche, et particulièrement l’arrivée et le départ de participants, une stratégie visuelle avec une fresque évolutive venait appuyer et expliciter l’avancement des travaux en intégrant le travail fait. 

Environ 200 participants ont contribué aux différentes étapes de la démarche.

Les ateliers, la facilitation et la production des visuels étaient de la responsabilité de Percolab, alors que la stratégie, la rédaction et la présentation des résultats ont été conçues en co-création avec le client.

Impacts de notre intervention

Un guide de compétences simplifié, pratique, qui va à l’essentiel;

  • Qui a l’adhésion et la fierté de la communauté RH, et sera largement utilisé, de l’inspection jusqu’aux professionnels en ressources humaines;
  • Qui sera présenté comme un exemple de guide de compétences à d’autres ordres professionnels au Canad a et dans le monde;
  • Qui intègre deux nouveaux domaines de compétences, une innovation importante.

 

 

 

Fresque évolutive par Paul Messer de Percolab

Domaines :

| | | | |
Secteurs d'activités :

|
Méthodes et outils :
| |
| | | | |

Des Nacelles comme des mains ouvertes pour réapprendre à vivre ensemble

À l’été 2017, Percolab entame une collaboration avec le Bureau d’Intégration des nouveaux arrivants à Montréal (BINAM) afin de créer et soutenir les conditions pour un meilleur Vivre Ensemble à Montréal.

Cette collaboration vise à amener des solutions novatrices et inspirantes aux biais systémiques vécus par les nouveaux arrivants, qui limitent l’émergence du plein potentiel des personnes issues de l’immigration dans la société montréalaise. Les Nacelles s’imposent comme une solution porteuse en vue de renverser la surreprésentation des discours d’intégration pour laisser place à des expériences d’inclusion. À travers cela, l’impact souhaité est de contrer la peur de l’autre qui sous-tend notre rapport aux nouveaux arrivants pour transformer notre narratif collectif autour de l’immigration en ville. Les Nacelles provoquent un espace où émerge un potentiel de transformation pour que les montréalais s’identifient à une ville de vivre ensemble et en tirent de la fierté.

L’événement

Le 5 août 2017, à l’invitation de la Ville de Montréal (BINAM) et en collaboration avec Diversité artistique Montréal (DAM) et Terres en vue, Percolab installait trois Nacelles dans l’espace public, sur la Place des festivals, en face du Musée d’art contemporain. Cette activité venait s’insérer dans la programmation de Nova Stella afin d’amplifier ce rassemblement festif et artistique célébrant le Montréal d’aujourd’hui et invitant à imaginer, ensemble, celui de demain. Des Nacelles, comme des mains ouvertes, invitaient les passants à entrer et écouter un conte.

Approche

En couplant la Nacelle à un conteur et à un médiateur, Percolab propose un dispositif puissant permettant de transcender l’individuel et d’initier une transformation collective dans la perception des Montréalais sur le processus d’inclusion. Par le conte, ainsi que par l’espace commun créé par la Nacelle, les récits d’inclusion sont rendus vivants et visibles. Ils provoquent, via une équipe chevronnée de médiateurs, des conversations profondes et des liens multiples. Inclusives et participatives, les Nacelles abordent l’accueil des nouveaux arrivants de Montréal comme une responsabilité collective et un vécu partagé. Une fois le conte terminé, les participants évoquaient leurs propres histoires, les petits ou grands actes d’inclusion qu’ils ont faits ou vécus. L’ensemble de l’activité ouvre à la prise de conscience, sème des idées de gestes d’inclusion et renforce la résilience de la communauté montréalaise, tout en participant à construire la mémoire collective.

À travers ce projet, Percolab et les Nacelles proposent un espace de pause, de suspension du quotidien et d’ouverture à l’autre grâce au processus du conte et de la médiation de conversations au sein des Nacelles. La complexité peut alors être explorée et un potentiel de transformation émerge.


Domaines :

| | | | |
| | | |
Secteurs d'activités :

|
|
Méthodes et outils :
| |
| | | | |

The city of the future is the one people narrate together

Guest Author: Mary Alice Arthur, Get Soaring

If you’ve ever been to Montreal, you will have experienced the vibrant hum of the city. It is a city that has distinctive neighbourhoods and an international flavour, and it is also a city committed to exploring and vitalising diversity. 2017 marks 375 years for Montreal and the city is helping to mark the celebration by making a public process of community storytelling.

Imagine, if you will wooden circular structures popping up in the midst of St Catherines walking street or in your local neighbourhood. They look very much like an open basket, because that was their inspiration.

Their intention is to create a network of points in space that transform people’s narrative about where they are and how they inhabit the space. Although they appear like little separate pods, they are all connected to the element of surprise and forming community, enabling people who sit in them to imagine space in a different way and create possibilities that were not there before.

They are called Nacelles, a French word meaning the basket of a hot air balloon, but conceptually pointing to network or multiplicity. In a tangible, physical way, they create a commons, a place to gather and share. By their very shape, they create an interesting bounded object in a public space in the shape of a circle. You’re exposed like you would be in public space, but you have a container of intimacy, and intentional collaborative moments in conversation. The nacelles create intimacy while you’re outside.

Each Nacelle is a set of pre-fabricated pieces which are easy to build together in about 20 minutes. In fact, the very act of building them starts creating community. They are about 12 feet in diameter, and seat around 12 – 15 people on two tiers of benches with a small table in the middle. But they are also permeable. People can stand outside the structure and lean in, making it possible to take part in something, even if you’ve just arrived.

Using these structures for public dialog and storytelling is the brainchild of French-based group Comm1possible. It fits seamlessly into Montreal-based practice Percolab‘s approach to dialogue and storytelling. Cédric Jamet explains: “We need more ways to connect people than social networks. The “smart city” as we think about it, is not enough. We need structures that allow us to do this in a real and physical way. That’s how Nacelles emerged.

“There was a consciousness around the circle as a way to connect people that informed the structure of the Nacelle. The idea of the city of the future is a city created by the people who live in it. Nacelles become a physical representation of that.

This project around inclusion is also around sharing individual stories, and what comes up is a common story of inclusion.

“When we think about it, this project around inclusion is also around sharing individual stories, and what comes up is a common story of inclusion. Nacelles help create a commons. The original idea was how can we experiment to create urban commons and cities as commons. That’s where it came from and where it’s headed. Really at the heart of the project is the idea of what becomes possible when we build the spaces we live in together.”

“The physical structure invites curiosity. And when you go over the threshold of curiosity it invites in relationship,” says Elizabeth Hunt. “One of our upcoming projects is around diversity and multi-culturalism with a borough of Montreal. Around their multi-cultural citizen day, we will be working with storytellers in the nacelles and then we will invite citizens with their own stories of how to shift the dominant discourse from integration to one of inclusion.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

“It’s about building this together, shared responsibility. People show up with strollers, walking their dog. When a whole bunch of different kinds of people are there, you have the permission to go see. It’s a strange attractor. You enter the structure as strangers and emerge as allies. We are continuing to ask ourselves how we can use Nacelles as a collective sensemaking structure.”

Cedric chimes in again: “It shapes a bunch of things, experimenting with the Nacelle as a natural way to inclusion. We all have a relationship to this theme, whether we are born here or not, came here or not. I was hosting during the storytelling process – the storyteller was indigenous and his theme was around what it is to welcome and host people in. I was thinking ‘I’m an immigrant here. I’m French originally. I have a colonial background in me.’ Everyone who participated and shared stories verbalized their connection to this place in ways that were not anticipated. There’s something that happens when story gets shared and space gets held. Holding space is the condition for emergence. Something special happens.”

Elizabeth agrees, even though her story is completely different: “I’m born and bred in Montreal – same hospital as my dad – 11 – 15 generations each side. Those streets I’ve walked as a child, my parents, my grandparents also walked. I graduated from University on those steps over there. I had supper with someone there a few blocks over. My relationships to this space – what else is possible in my relationship to this city – is forever transformed by being there with the nacelles. We can transform an area into a storytelling platform, what else can we do in terms of moulding this city?”

Percolab has been partnering with French company Comm1Possible, which developed the concept and has used the nacelles in France and Morocco. Percolab is their only North American partner, but it seems obvious that the nacelles are far more than a way of creating community conversation and storytelling.  Even the way the two organisations are working together is seeking to create a commons out of the application of nacelles.

“Nacelles help create a commons,” Cedric tells me. “Then there’s the whole aspect of how we work together — if our purpose is to create commons, then Nacelles itself has to be a commons. That’s what we’re building on with Comm1Possible – how do we develop the system supporting Nacelles that is thought of and lived as a commons? Yes, there’s the object, but there’s a whole philosophy and business model that goes around it.”

Elizabeth continues: “We haven’t explored the questions, but the physicality of it invites the questions – how do we share this? Who does it belong to? How do we share the decisions? What is our vision for greater social change? We’re trying to work a commons based agreement – our working relationship is a commons relationship.”

In the end, it comes back to the magic of creating a space for people to narrate their common future.

As Cedric says: “The more people there are in the Nacelle, the more the Nacelle becomes invisible and it becomes a circle that’s about people. When we were using them on St Catherine and I walked away for a few minutes, I could see a conglomerate of people, but you couldn’t see the Nacelles. It was like a bunch of grapes but you can’t see the stem. It is an architecture that is holding people together but that you can’t see when its working well – it becomes invisible. That’s a metaphor for excellent hosting work.”

 

Find the original post by Mary Alice Arthur

Domaines :

| | | | |
| | | |

Secteurs d'activités :

|
|

Méthodes et outils :
| |
| | | | |

|

Percolab a besoin d’être vu !

Bonjour,

Avez-vous entendu parler de Percolab ? Savez-vous qui nous sommes ? Ce que nous faisons ? Pouvez-vous nous aider à expliquer au monde entier nous-mêmes, notre travail et nos valeurs ?

Voici l’affaire :

Percolab est là depuis environ 10 ans. Nous avons construit une équipe Nord américaine basée à Montréal et une autre, européenne, située dans le Sud de la France, à Montpellier. Et un tas d’autres équipes prêtes à surgir partout ! Nous sommes une organisation plate, non hiérarchique et autogérée qui non seulement pratique ce qu’elle prêche, mais également soutient d’autres structures dans leur changement de paradigme de gestion.

Nous travaillons selon 3 principes de base :

  1. Intelligence collective: nous est plus intelligent que moi seul
  2. Pratiques collaboratives : ensemble nous allons plus loin (et plus en profondeur) : déjà, demander de l’aide !
  3. Auto-détermination : les gens sont les experts de leur propre situation – rien nous concernant sans nous.

Avec nos clients, le travail peut prendre la forme d’ateliers, d’un processus de consultation, une formation, une retraite d’équipe, une vidéo, une planification stratégique, un site web, une remise à plat organisationnelle, un laboratoire social, un co-design citoyen, une infographie et tout un tas d’autres formats que nous n’avons pas pris la peine de nommer ou que nous n’avons pas inventé… à ce jour.

Nous travaillons dans et avec à peu près tous les secteurs et types de personnes que vous pouvez imaginer ; c’est possible parce que nous observons et comprenons la complexité et les modèles récurrents profonds qui surgissent dans quasi n’importe quelle organisation (en fait, toutes!).

Les bonnes nouvelles :

  • Nos téléphones et messageries sonnent constamment avec des requêtes de structures souhaitant travailler avec nous.
  • La plupart de ces appels et messages viennent de personnes ayant travaillé avec nous auparavant, participé à l’un des nombreux projets dans lesquels nous sommes, ou entendu parler de nous via un ami, un collègue voire même par leur dentiste (pour de vrai!).
  • Nous faisons vraiment du bon travail. Non seulement nous travaillons bien et avec un profond respect pour les humains avec lesquels nous sommes engagés, mais notre travail est aussi bon pour le monde. Directement ou indirectement, (d’accord, parfois de manière un peu subversive) nous essayons de faire en sorte que le système soit plus sain, plus agréable et au service de la vie, des personnes et de la planète (et pas l’inverse).
  • Nous sommes multilingues et à l’international.
  • Nous sommes agréables, méchamment intelligents et collectivement assez beaux (c’est vrai ; allez voir notre page équipe). Nous avons une belle sélection d’accents. Certains d’entre nous sont sérieux, d’autres taquins et d’autres sont doux. Nous sommes tous réfléchis, plaisants et créatifs.
  • Chacun d’entre nous est capable de produire du contenu ! Nous pouvons écrire, dessiner, prendre des photos, faire des vidéos…
  • Nous avons de très bonnes idées et nous sommes d’excellents penseurs critiques. Nous avons même un génie visionnaire dans le lot (mais ne lui dites pas, elle pourrait rougir).
  • Régulièrement, nous avons des remarques du genre : merci pour ce que vous faites… Je n’avais jamais vu les choses ainsi avant… Nous avons besoin de changer notre façon de penser…
  • Nous sommes transparents, nous adorons partager les idées, construire du commun.
  • Nous appartenons à 3 mouvements internationaux de grande taille : Art of hosting, les Communs, le passage à l’autogestion et notre expertise est reconnue et appréciée dans les trois réseaux.
  • Nous sommes des apprenants. Nous sommes vraiment bons pour donner du feedback. Nous sommes vraiment bons pour demander de l’aide.

Les mauvaises nouvelles :

  • Chacun de nous est meilleur à faire le travail ou le penser qu’à en parler et l’expliquer.
  • Si vous voulez figer une personne de Percolab, il suffit de lui demander : « alors, Percolab fait quoi, exactement ? »
  • Nous sommes humbles, nous reconnaissons totalement que chaque idée que nous avons (ou que quelqu’un d’autre a) provient de quelque part; nous savons l’apprécier et le reconnaître. Ce qui fait que nous excellons à parler de ce que produisent les autres et nettement moins à mettre en lumière nos trucs, pourtant, en général, plutôt intéressants, utiles et uniques.
  • Nous travaillons dans la complexité, ce qui fait, en quelque sorte… que c’est assez complexe de parler de ce que nous faisons.
  • Un commentaire fréquent : « Waow, je ne sais pas ce que nous venons de faire, mais cela change totalement la compréhension que j’ai de ma vie et du monde, merci » Heu… Je vous en prie !?
  • Nous prenons des idées de n’importe quelle école de pensée qui nous intéresse et nous nous l’approprions. Nous sommes les champions de l’hybridation. Peut-être même pourrions-nous avoir un secret plaisir à défier les catégories.
  • Nous sommes tous occupés à travailler ici et là et certains d’entre nous ont tendance à négliger (ou à éviter) de rendre visible à l’extérieur nos réflexions et nos travaux.
  • Nous ne sommes pas très versés sur tout ce qui touche à la communication et comment maximiser l’impact de ce que nous produisons.

Donc, nous voulons être vus!

Nous avons besoin du soutien d’une personne qui adhère à notre culture auto-organisée et hyper-curieuse, qui attrape ce que nous faisons, pourquoi nous le faisons et pourquoi c’est important. Nous voulons travailler avec quelqu’un qui souhaite rejoindre notre cercle (ce qui est notre structure de fonctionnement), s’immerger dans notre culture, apprendre avec nous et qui nous aide à apprendre comment mieux livrer notre message au monde.

Ça veut dire quoi ?

A vrai dire, nous ne savons pas vraiment. Nous avons quelques idées mais peut-être que vous savez des trucs et nous pas et êtes à même de révéler notre spécificité. On aimerait ça ! En interne, nous établissons nos propres salaires en fonction de nos livrables, et nous voudrions que ce contrat fonctionne aussi avec vous.

Ce dont nous sommes sûrs !

  • Vous devez être franchement bilingue français-anglais
  • Vous devez être capable d’éditer nos textes pour nous aider à être mieux compris
  • Vous devez avoir de l’expérience avec de sérieuses compétences en communication
  • Vous devez être collaboratif, curieux et apprenant
  • Vous ne pouvez pas vous contenter de nous dire ce qu’il faut faire (nous réfutons l’autorité et nous sommes comme une bande de chats)
  • Vous devez nous inspirer, nous engager et nous motiver à produire du contenu
  • Vous devez tout savoir sur l’internet-itude et ces appli-machins post-modernes
  • Vous devez être capable de trouver la simplicité dans la complexité (et comprendre ce qu’on veut dire par là)

Si vous avez lu jusque là, si vous souriez, si vous ressentez un petit pincement au cœur, si vous avez été vérifier sur la page équipe pour voir si nous sommes vraiment beaux (on vous l’avez dit!), googlé le mot complexité et si vous avez crié à l’écran à cause de la façon dont nous communiquons notre message, alors peut-être vous seriez d’accord pour rencontrer l’un de nous lors d’un thé ?

Sincèrement

Les Percolab

P.S. Vous pouvez envoyer un petit coucou à elizabeth@percolab.com

Domaines :

| | | | |
| | | |


Secteurs d'activités :

|
|


Méthodes et outils :
| |
| | | | |

|