Des rituels de confinement pour garder des repères et avancer

Pour s’approprier ces nouvelles conditions de vie, où tout ou presque se concentre dans un espace privé et dans une temporalité incertaine, les membres de Percolab France & Co ont développé différents rituels. Chacune a posé une routine, qu’elle soit quotidienne, hebdomadaire seule, collective, comme des repères pour rythmer les vies personnelles, familiales, professionnelles. Les rencontres du matin, qui se sont enclenchées dès le premier lundi de confinement, sont devenues un rituel matinal quasi sacré.

Le principe ? Une question d’inclusion, puis éventuellement un temps de co-création, et un temps de clôture. Sas d’atterrissage de la nuit et de décollage pour une nouvelle journée, c’est un espace où apercevoir les visages de nos collègues rassure et fait du bien et où la vie familiale et domestique est bienvenue. L’équipe y puise de l’énergie, en se tenant au courant de la santé et de l’état des unes et des autres, la confiance, la solidarité s’amplifient, les projets fleurissent.

Pour Boris Cyrulnik, la fonction du rituel est d’apprendre à co-exister (avec les autres et avec soi-même !), à vivre ensemble dès le plus jeune âge. Nous faisons aujourd’hui collectivement, irréfutablement, l’expérience de l’incertitude. Nous avons à renouveler, à ré-apprendre notre rapport au monde.

Voici ici quelques autres exemples fraîchement tirés de nos quotidiens de #confineesmaispasdeconfites

Rituel de Fanny : un canevas pour poser l’intention de la journée

La méthode :
– un canevas à imprimer et découper
– et à remplir chaque matin pour la partie du haut, et en fin de journée, ou le lendemain matin, pour la partie du bas

Intention et retour d’expériences
J’ai eu envie de proposer ce canevas (voir l’infolettre Confinées mais pas déconfites !) pour faciliter une routine matinale, créer un repère simple afin de se centrer sur ce qui compte pour soi. Au final, je m’en sers tous les jours ! (sauf le week-end)

Le fait de prendre un temps pour moi chaque matin m’aide à m’ancrer pour avancer, voir au jour le jour ce qui m’inspire et me semble juste. Vu que mon temps est limité avec les enfants, cela me fait du bien d’avoir un outil facile pour bien démarrer ! Et quand je n’ai pas le temps de le faire à la première heure, je le fais toujours naturellement dans la matinée. C’est apaisant de prendre soin de ses émotions en début de journée (“comment je me sens?”). “Comment je m’aère ?” me rappelle que c’est important ! Je le garderais après le confinement.

Au début, je remplissais chaque ligne de la case “Programme” mais au final, je n’arrivais pas à le tenir, et cela me créait de la frustration. Maintenant, je note juste un élément ou deux en haut et en bas, et je le vois plutôt comme une invitation que comme une obligation à suivre, c’est plus léger. La partie fierté et souhait de la fin est très agréable, bien qu’un peu petite, mais je m’en accommode en écrivant autour !
Le format petit me permet d’avoir à la fin un ensemble de feuillets comme des cartes postales que je garde. Je remplis chaque jour avec un feutre de couleur différente !

Rituel de Nadine : le lien à la terre pour un lien à soi et au monde

Mon rituel est d’aller dehors jardiner.

Tout se remet en place dès que j’ai les mains dans la terre, que je sème, plante, taille, dépierre, arrose et… admire…

Ces semaines de confinement me permettent de mesurer la chance extraordinaire que j’ai de pouvoir prendre soin d’un bout de garrigue aride et si belle.

 

Rituel de Claire : organisation familiale créative

Le lundi, nous faisons un “Conseil de Famille” – rituel auquel il va rapidement falloir trouver un nom plus sympa….- avec ma famille au complet, qui comprend une ado, une petite de 3 ans, mon compagnon et moi.

Après une question sur notre humeur, notre couleur ou notre météo du jour, on discute sur ce qui n’a pas trop marché la semaine précédente et qu’on souhaiterait améliorer.

Puis en silence, on écrit chacun nos envies et nos besoins pour la semaine qui arrive, sur des post-its. Pendant ce temps-là, la petite dessine, elle, sur les post-its ! On partage ensuite à tour de rôle et on les colle sur l’affiche de la semaine, en différenciant les envies individuelles et les activités que l’on propose de faire avec qui veut.

Nous refaisons ce temps d’échange les vendredis soir pour parler du weekend.

 

Rituel de Karine : un retour collectif sur la journée pour envisager le lendemain avec entrain

Dès le premier jour du confinement, l’idée de faire une rétrospective collective familiale à la fin de chaque journée s’est imposée comme une évidence, en réponse à l’incertitude de ce que pourraient produire entre nous ces nouvelles conditions de vie.

Le principe est très simple, il suffit d’une feuille de papier, divisée en 4 avec les entrées suivantes : ce qui s’est bien passé aujourd’hui, ce qui s’est moins bien passé, ce que j’ai appris, ce que je souhaite pour demain.

Ce “rituel”, documente le confinement, et fonctionne comme un baromètre qui rend visible les états de chacun.e et de l’ensemble. Un journal de bord pour prendre soin les uns des autres. Un temps de réflexion sur la journée et de projection sur celle du lendemain.

Nous espérons que ces rituels de confinement vous inspireront, n’hésitez pas à nous envoyer les vôtres et nous faire part de vos commentaire si vous souhaitez enrichir cette page !

Domains:
Segments:
Methodologies and tools:

Leave a Reply