Une expérience de l’approche enquête appréciative pour porter un regard nouveau sur le système de santé: compte rendu de l’activité du 30 mai dernier.

Une expérience de l’approche enquête appréciative pour porter un regard nouveau sur le système de santé: compte rendu de l’activité du 30 mai dernier. Par Oscar Chica

 

Nous avons tous lu ou entendu dans les médias que notre système de santé est malade et que les professionnels de la santé sont à bout de souffle.

Prendre conscience de ce qui ne fonctionne pas nous permet de commencer à régler le problème. Mais aborder un problème uniquement à partir de ce qui ne fonctionne pas peut à la longue générer du pessimisme et du découragement, et ainsi contribuer à empirer le problème.

C’est pourquoi Percolab a invité les gens qui ont le système de santé à cœur à l’événementUne expérience de l’approche enquête appréciative pour porter un regard nouveau sur le système de santé, qui a eu lieu le 30 mai 2019 à Montréal à l’espace collaboratif ECTO. L’intention de cet événement : vivre une expérience de l’approche enquête appréciative pour transformer le système de santé et souligner le lancement du livre Pratique de l’appreciative inquiry dans les établissements de santé. L’espoir des organisateurs, Stéphanie Bossé et Benjamin Duval est clairement nommé:démarrer une conversation collective sur le sujet pour créer un mouvement social et transformer le système en profondeur.

En entrant à l’ECTO, la cinquantaine de participants ont été accueillis avec le sourire. On leur demandait de piger une des cent cartes des Clés des dynamiques de groupes, conçues pour inspirer les activités participatives, de façon à mettre tout de suite les participants dans l’esprit de l’événement.

Un buffet comprenant vins et bouchées gourmandes était offert aux participants, qui ont tout de suite trouvé une ambiance conviviale propice aux rencontres et aux échanges. Les gens se saluaient spontanément et faisaient connaissance en partageant leurs attentes face à l’événement. Les organisateurs ont pris soin de ne pas couper court à cette création d’une atmosphère positive par les participants eux-mêmes, qui ont ainsi pu se déposer et se mettre pleinement dans l’esprit de l’événement, et ce, malgré une journée possiblement mouvementée au travail.

Un fish bowl pour mettre la table

Au son de la cloche, les participants ont été invités à s’assoir en cercle sur les chaises et sofas confortables de l’ECTO.

Les gens de Percolab aiment faire les choses différemment, d’une façon qui stimule la participation et la créativité. Pas question de présenter l’événement avec le traditionnel monologue de bienvenue. La formule choisie a plutôt été celle du fish bowl : une discussion ouverte et non dirigée, facilitée par Stéphanie Bossé, où les gens étaient invités à présenter leur rapport à l’approche enquête appréciative et leur présence à l’événement.

 

Au centre du cercle, assis sur cinq poufs, deux facilitateurs et trois animateurs :

  • Stéphanie Bossé, facilitatrice, praticienne appréciative et experte en innovation organisationnelle chez Percolab;
  • Benjamin Duval, facilitateur et invité spécial de France, coach et praticien appréciatif. Il est un pionnier et un acteur important du déploiement de l’approche enquête appréciative en France, où il a contribué aux démarches faites dans le système de santé français;
  • Stéphanie Raymond-Carrier, animatrice, néphrologue et directrice adjointe des services professionnels au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal;
  • Sylvie Mercier, animatrice, directrice adjointe à la réadaptation et à la qualité de la pratique professionnelle au CIUSSS du Nord-de-l’Île-de-Montréal;
  • Antoine Daudelin, animateur, psychologue organisationnel.

De gauche à droite : Sylvie Mercier, Stéphanie Raymond-Carrier, Benjamin Duval, Stéphanie Bossé, Antoine Daudelin.

Les facilitateurs et animateurs discutaient de leurs espoirs pour l’événement, puis cédaient leur place sur l’un des poufs à quiconque dans le grand cercle désirait se joindre spontanément à la conversation. Voici quelques-uns des espoirs exprimés par les gens au centre du fish bowl :

  • faire vivre l’approche enquête appréciative (AEA) aux gens présents et la faire connaître à un public plus large;
  • vivre l’expérience de l’AEA pour la reproduire ailleurs;
  • se servir de l’AEA pour générer de l’espoir chez les gens œuvrant dans le système de santé;
  • faire vivre l’expérience de l’AEA aux hautes directions pour donner des ailes aux gens tout en leur permettant de voir leurs angles morts;
  • apprendre à suspendre le jugement, au moins momentanément, pour se laisser inspirer par les belles histoires de succès;
  • bonifier les approches traditionnelles en gestion;
  • voir les gens développer le réflexe de voir le positif et ainsi adopter l’AEA sans nécessairement s’en rendre compte.

La table était mise. Nous savions pourquoi nous étions là : pour découvrir, ensemble, une façon nouvelle de voir et de faire les choses.

Un check-in pour se plonger dans l’expérience

Le check-in est un moment d’accueil au début d’une réunion ou d’un atelier conçu pour permettre à chacun de se déposer et de briser la glace, ce qui favorise la prise de parole et la participation de tous.

Pour ce faire, les facilitateurs ont demandé aux participants de former deux cercles concentriques au centre du local. Ces deux cercles, formés d’un nombre égal de personnes, se faisaient face, c’est-à-dire que les gens du cercle intérieur faisaient face aux gens du cercle extérieur, de façon à ce que chaque participant trouve en face de lui un interlocuteur. Les participants étaient successivement invités à partager un moment de joie, puis un moment de découverte de leur superpouvoir.

Nous avons entendu beaucoup de rires et même aperçu quelques personnes verser des larmes d’émotion devant leur interlocuteur, qui accueillait ces larmes avec autant d’émotion. Quelle meilleure façon de briser la glace et de créer un environnement propice aux échanges cœur à cœur?

L’approche enquête appréciative en action

L’exercice suivant consistait à mener des entrevues par questions appréciatives pour imaginer ce qui se passerait si on pouvait créer une culture de soins de haute qualité qui célèbre le meilleur des soignants, des patients et des familles, qui embrasse les opportunités d’amélioration avec optimisme et qui construit une collaboration basée sur la confiance et la conviction réciproque que le meilleur réside en chacun de nous.

Six thèmes étaient proposés pour les entrevues :

  1. Prendre soin des soignants;
  2. Travailler ensemble;
  3. Le leadership efficace;
  4. Favoriser la santé des patients;
  5. Recruter et garder les meilleurs;
  6. L’excellence organisationnelle.

Les animateurs ont demandé aux participants de se répartir en six sous-groupes selon le thème qui les interpellait. Ensuite, les participants étaient invités à se répartir en dyades pour mener les entrevues à partir des questionnaires appréciatifs proposées pour chacun des thèmes. Dans chaque dyade, chacun était successivement l’intervieweur et l’interviewé. L’objectif était d’amener l’interviewé à raconter ce qui lui était arrivé de meilleur au travail. Voici le genre de questions qui étaient posées :

  • Repensez à la dernière fois où vous avez aimé votre métier, même si c’était bref. Que se passait-il? Qu’est ce qui le rendait si passionnant?
  • Imaginez que l’on vous confie la direction d’une organisation demain. Que faites-vous pour vous assurer que chacun puisse donner le meilleur de lui-même dans son travail?
  • Quels sont les premiers petits pas que vous pourriez faire aujourd’hui pour vous permettre de faire advenir ce futur que vous souhaitez ? De quel soutien auriez-vous besoin?
  • Ces échanges à deux ont permis d’approfondir les liens positifs qui avaient déjà commencé à se former lors de l’exercice précédent.

Après les entrevues, les participants revenaient au sein de leur sous-groupe, où chaque intervieweur devait ensuite résumer en 1 minute l’histoire qui lui avait été racontée. Le sous-groupe devait ensuite tirer de ces histoires de réussite des leçons positives pour l’avenir. Le fait de raconter dans ses propres mots l’histoire de son partenaire de dyade a permis à chacun de se mettre dans la peau de l’autre et de partager son sentiment de réussite. Ce genre d’exercice développe l’empathie et favorise la compréhension et l’appréciation mutuelles.

Une grande feuille avec une fleur dessinée dessus était mise à la disposition de chaque sous-groupe. Dans le centre de la fleur était inscrit le thème choisi. Sur les pétales, les participants écrivaient leurs rêves et désirs pour l’avenir en s’inspirant des entrevues. La fleur permettait de distiller et de visualiser l’essence des échanges. Après l’exercice, les fleurs de chaque sous-groupe ont été exposées au fond de la salle pour partager les inspirations avec tous les participants.

Ce genre d’exercice permet à un groupe de puiser une inspiration collective dans les succès et joies de chacun, de ressentir une solidarité nouvelle et d’établir une vision commune pour l’avenir. Voilà une belle façon de créer une dynamique d’équipe génératrice d’énergie positive!

 

Un check-out pour repartir énergisé

Pour conclure l’événement, les participants ont été invités à faire un check-out, dont le but est de faire le bilan de leur expérience et de le partager avec autrui. Pour ce faire, les participants ont reformé le grand cercle du début. Les animateurs ont alors fait la lecture d’un petit guide sur les sept bonnes pratiques appréciatives dans les établissements de santé :

  1. Le retournement du négatif en positif;
  2. La rumeur positive;
  3. L’entrée en matière appréciative;
  4. Le partage d’histoires inspirantes;
  5. La culture de la curiosité plutôt que le jugement hâtif;
  6. L’encouragement à l’introspection et à la pleine conscience;
  7. La création de paires improbables.

Chaque participant a alors été invité à partager avec le groupe dans quel état d’esprit il quittait l’événement et d’expliquer laquelle des sept bonnes pratiques il avait l’intention d’intégrer dès maintenant à sa façon de travailler.

Les participants ont dit être ressourcés, inspirés, énergisés, remplis d’espoir pour l’avenir et intéressés à explorer davantage l’AEA dans leur milieu de travail. Le témoignage qui résume le mieux l’état d’esprit dans lequel se trouvaient les gens est celui de Stéphanie Raymond-Carrier, une des animatrices : « Je dois vous avouer que je suis arrivée aujourd’hui en panne d’espoir. Mais là, je repars ressourcée et forte d’un espoir renouvelé, et je vous en remercie! »

Et la suite?

Cet événement a été conçu comme l’amorce d’une conversation collective visant à transformer le système de santé, mais aussi à transformer en profondeur la façon qu’ont les gens de travailler ensemble. L’intérêt de poursuivre sur cette lancée a été confirmé par plusieurs participants qui ont signifié leur souhait et leur besoin d’être soutenues dans la démarche et qui ont dit vouloir participer à d’autres activités pour devenir des agents de changement.

Percolab annonce dès maintenant qu’une série d’activités auront lieu! Les prochaines dates sont le 24 septembre 2019 sur le thème de « Prendre soin des soignants » et le 24 octobre 2019 où le « Leadership efficace et conscient » sera exploré. s’inscriront dans une série d’activités sur les douze thèmes que comporte le livre Pratique de l’appreciative inquiry dans les établissements de santé.

Et qui sait? Peut-être que de nouveaux réseaux et de nouveaux projets naîtrons de cette série d’activités! Une chose est certaine un travail sera avec les personnes de coeur à partir des forces du système pour insuffler de l’appréciatif. Soutenir et réfléchir sa pratique et sur le système de santé pour donner de l’énergie et du souffle: c’est ce que souhaitent les gens de Percolab.

 

Vous pouvez en savoir plus sur les activités et vous inscrire ici: http://www.percolab.com/events/porter-un-regard-appreciatif-sur-le-systeme-de-sante/

 

Le livre Pratique de l’appreciative inquiry dans les établissements de santé est en vente chez Percolab: Contactez stephanie@percolab.com pour vous le procurer.

 

 

Ce que des participants ont dit de l’événement

 

« Belle soirée, déroulement agréable et riche en expérimentation et partage. »

(Marc Labonté)

 

« J’ai beaucoup aimé l’expérience. Approche dynamique, atmosphère très conviviale et propice à l’apprentissage. »

(Rachel Fournier)

 

« C’était vraiment un super événement! Une soirée qui a passé trop vite! Et quel sujet!! On en veut encore! Une deuxième soirée, svp! Et merci de partager votre passion avec nous! Vous changez des vies! »

(Nancy St-Sauveur)

 

 

Domains:
Segments:
Methodologies and tools: | |

The future of work should be like this

These are the Percolab’s principles of ways of working that we apply at Percolab right here, right now. We think everyone should work like this.

Principle #1 — OPEN

Keeping secrets slows things down, being open speeds things up. 
Opaque and secretive ways invite in scheming, homogeneity and insular thinking. Openness invites inclusion, co-learning and integrity.

Principle #2 — ENLIVENING

Forget systems that are mechanistic, everything we do is alive. 
Directive, plan and control work can drag on and produce flat results. When work integrates our autonomy, spirit and creativity it can be full of ease with kick ass results.

Principle #3 — CO-CREATIVE

Individual genius is overrated, the future is created together.
When leaders try to figure out for others it breeds apprehension and singular thinking.
Co-creation builds attuned pathways with legitimacy and collective energy and wisdom.

Principle #4 — HUMAN

Work doesn’t just solve problems, it develops human beings. 
Treating human beings in extractive ways generates disengagement and suffering. When we trust and work consciously we grow and develop into more reflexive and capable humans.

Principle #5 INSIGHTFUL

Knowledge doesn’t come from one source, it comes from all around.

Siloed and linear approaches are unable to deal with complexity. Tapping into the myriad and multi-dimensional ways of listening leads to insightful breakthroughs.

Domains:

Segments:

Methodologies and tools: | |

Invitation : Penser Horizontal Atelier Québec – 1 juin


Premiers pas vers une organisation horizontale

avec Samantha Slade de Percolab

Venez construire le futur du travail en réinventant votre organisation! Cet atelier est le premier au Canada en lien avec la publication de Going Horizontal. Creating a non-hierarchical organization, one practice at a time écrit par Samantha Slade.

Le  changement vers une organisation plus participative et collaborative est à la fois un changement de mentalité que de structure. Pas besoin d’attendre les directives de la hiérarchie pour commencer à fonctionner de façon non hiérarchique,  vous pouvez commencer maintenant. Samantha partagera sept points d’entrée accessibles pour toute organisation, peu importe son domaine d’activité ou sa forme légale. L’essor d’une culture organisationnelle horizontale passe par l’essor des humains qui en font partie.

Vous allez:

  • réfléchir sur votre culture organisationnelle;
  • comprendre comment adopter l’autogestion de façon plus délibérée;
  • découvrir de nouvelles pratiques pour bâtir cette culture collaborative et horizontale.

Et vous êtes ouverts à

  • partager vos bons coups;
  • et à découvrir les bons coups des autres.

À qui s’adresse cet atelier?

  • Vous avez lu des livres inspirants comme celui de Frédéric Laloux et vous vous demandez par où commencer.
  • Vous avez commencé à expérimenter (p. ex. Agilité) et vous voulez pousser l’expérience plus loin.
  • Vous voulez simplement faire entrer de l’air dans votre organisation en essayant de nouvelles pratiques.
  • À tous, peu importe votre position dans votre organisation; chaque personne arrive avec sa propre situation organisationnelle qui servira de matériel dans les activités de l’atelier.

INVITATION




Programme  

De 9:00 à 17:00.

  • Cocréation de l’atelier.
  • Partage de nos réalités.
  • Expérimentation de nouvelles pratiques décidées ensemble.
  • Capitalisation et clôture.

Tarif

En cohérence avec nos valeurs organisationnelles, nous proposons deux façons de payer:

  • Vous payez un prix standard de 550$.

OU

  • Vous expérimentez l’économie collaborative avec un paiement en deux étapes:
    • Vous vous engagez à un paiement de base de 95$;
    • Puis, à la fin de la formation, nous animerons un processus collaboratif qui permettra à chaque personne de déterminer le montant final de son engagement financier (contribution appréciative).

Ce que vous allez vivre

  • Prendre conscience de vos croyances organisationnelles.
  • Expérimenter de nouvelles pratiques d’autogestion.
  • L’apprentissage entre pairs.
  • Comment la connexion nourrit la cohésion.
  • Comment donner, collectivement, du sens à votre travail.
  • Redécouvrir notre manière naturelle de travailler.
  • Le futur du travail.

  • Organisateurs

    Organisé et animé par Samantha Slade, Stéphane Brodu et Denis Côté (Percolab)

    Auteur de “Going Horizontal – Creating a Non-hierarchical Organization, One Practice at a Time” (sortie prévue automne 2018), Samantha a fondé Percolab, une série d’entreprises autogérées dans le domaine du codesign. Percolab prototype des nouvelles pratiques depuis plus de 10 ans, tant à l’interne qu’avec ses clients. Tournée vers le futur, Samantha est engagée dans les mouvements de l’innovation sociale et les FabLabs. Samantha soutient les organisations pour développer leurs pratiques de cocréation et de leadership collaboratif en tissant la complexité avec la créativité. Depuis peu, Samantha accompagne le gouvernement français à développer une culture d’innovation et collabore avec un secteur industriel en Espagne pour mettre en place un laboratoire d’innovation.

    Stéphane travaille depuis plus de vingt-cinq ans dans le monde de la gestion et de la coordination d’équipes ou de projets.  En 2005, il oriente sa carrière de conseiller en management vers les techniques de leadership collaboratif et d’intelligence collective. La cohésion et la pérennité des groupes et des organisations, ainsi que leur capacité à s’auto-organiser dans un climat d’épanouissement individuel, sont les domaines qui l’animent.

    Voilà maintenant 8 ans que Denis pratique la sociocratie au sein de Cohabitat Québec. Avec ses futurs voisins, il a cocréée ce projet d’habitat collectif et communautaire, de la conception jusqu’à la vie en communauté. Il a également 15 ans d’expérience en enseignement de la psychologie au cégep et à l’université. Il s’intéresse particulièrement à la psychologie des groupes et des organisations. Il s’inscrit dans le mouvement ouvert de diffusion de la sociocratie  (Sociocratie 3.0 et Sociocracy for All) et autres pratiques horizontales.

  • Contact

    Email : ateliers@percolab.com

Domains:


Segments:


Methodologies and tools: | |

|

Calling the Art of Humaning

as you take a step back to listen

to what is alive now

as you take a step back to listen

to the whispers

can you slow down

walk and see

what life is whispering

to me

to you

what is being called

into existence?

 …

as I take a step back to listen

in the sounds

at the heart of the noise

I hear the echo of something old and true

as we are in turbulence

emergence is what we breathe

can we learn to be in it

fully

and consciously

and with generosity

and grace

recognize it

and thrive

and become?

can we learn

to host each other

in our capacity to become

the best humans we can be?

can we discover

our collective muscle

and learn to flex

in service of all that is alive

all that was

and all that will be?

can we learn together

and practice

being better ancestors?

can we name together

the complexity of here and now

and craft our weapons of love?

 …

why do we need this

art of humaning?

we cannot change

the systems we are

when we stay where we are

addicted to the

already known

the predictable

the fragmented

and the linear

I want to learn to hold

movement and stillness

I need to see

the parts in the whole

can we learn

the subtle art of listening

for the patterns

that guide us to what needs to be?

can we become

in awareness

of the systems

of power

that shape and constrict us and

the field where we breathe

and feel

and find nourishment

and pain?

can we learn and practice together

to see and name

what we are up against?

and with the force of our stillness

move into action?

why do we need this

art of humaning?

calling

our power to work beyond

our structures of ego

to discover our future as eco

to co-create

to reconstruct

and discover

what we can truly do

calling

our future as co-sensing

and practicing grace

as we call out for collaborations

we cannot see yet

what happens when we put together

our whole capacities of fully sensing

human beings

in the service of a shift

towards eco-system conciousness?

what can we learn to sense

collectively?

what can we shift when we

discover and enter

our full collective power?

 …

I need to see the art of humaning

and inquiring about the world

and ourselves

as we enter in the questions

we listen together

the art of humaning

finds stillness

in nature

I breathe

I take a step back

I see life

I see the art of humaning

to help usher an old culture

where we can listen think and act wisely

as the multitudes we all are

where power and love are the

anchors of the inquiry

and experiences

and stories

connect us

and help us see the future

and the complexity

that moves us

act in complexity, wisely

try the art of trying (shit out)

try the art of listening

be strategy

I listen to the whispers

of the present that is yet to come

I want presence

I want my steps

to discover the new paradigm

of the alliance of humankind

with life

in my steps in the new snow

I see our ability

to see one another

for the miracles we already are

I call for the art of humaning

I call for our gift of sensing together

what expects to be born

in the places we work

in the places we live

in the places we love

something is simmering

and awaits to rise to its possibility

I call for our capacity to call

I call for our capacity to hear

I call for our capacity to dance

I call for our capacity to love

and sustain life

I call for our capacity to do together

what can’t be done

and yet is done

countless times, everyday, forever

I call for our capacity to hear the screams

beyond walls and borders

with clarity

in the chaos

in the noise

I call for our capacity to dream together

and grow in dreaming

and grow in humaning

and grow in gardening our connections

and our learnings

and our heartbreaks

and our joys

I call for our freedom in the face of complexity

I call to see and be seen

in the web of life and change

what is the discovery path

we are carving for ourselves

and how will we care for each other

on the way?

there is

so much to learn

and to ask of ourselves

and of others

asking for help

is the kind

and wise

thing to do

as we are practicing

creating

world making

to unlock the potential

of the human field

to unlock the power to call

conversations that matter

what is the conversation you are craving?

if this is about life

then let the world be part of the conversation

then let imagination flow

in all its human

and non-human

shapes

what becomes possible

when we learn together

to be present

to the world?

a community

sensing and practicing

together

change as a constant part of life

this is not about you

you are just practicing

modeling something

in honesty

and vulnerability

calling is

letting go

of old patterns

and old ideas that are not in service

of the work

calling names

what is non negotiable

what is not negotiable

is allowing space for paradoxes

to live

what is not negotiable is

the humanness in nature

and the nature in humanness

what is not negotiable is

practicing in honesty

and openness

and transparency

what is not negotiable is

space to fumble

and work out loud

through our tensions

and our paradoxes

what is not negotiable is

talking about money

and value

what is not negotiable is

kindness and learning

what is not negotiable is

walking the line

between openness and boundaries

what is not negotiable is

conversations about complexity and power

within ourselves

within our communities

what is not negotiable is

the art

in the art of humaning

together

we invent the dance

of what good work is

and feels like

we dance in our bodies and our hearts

we dance our new structures

of possibility

and belonging

and in the dance

we hold each other

in learning

in growing

in exploring

in grieving

in trembling

we are learning to be

the archeologists of our future

what can we dream together?

are we breathing new worlds yet?

where is our center of gravity

in all of this?

what will hold the new together?

what holds us back?

I am calling

a life full of meaning

and work that makes me feel

alive

I am calling the revolution of humaning

can we live it yet?

I am calling

the revolution

of humaning

 

Also publish in Medium

Domains:



Segments:



Methodologies and tools: | |

|

8 visual check-ins to invite creative presence

How do we create the conditions in our meetings so that we can be fully present together and tap into our creative capacities?

Check-ins are an important part of life within Percolab and working and being with others. They are collective moments to stop, reflect, share and become present. In my experience, they are also very helpful to move us away from analytical thinking when working in creativity and innovation. They are invitations for people to step into a creative mindset.

Over the past few years, as part of our check-in process with the team and within projects with clients and partners, we have developed and experimented with a number of different visual methods that can gently host us into a space of collective presence and creativity:

1. Quick blind draw

Materials

  • 4 index cards per person
  • Pens (enough for one each)

Method

  1. Each person takes between 4 index cards and a marker
  2. Ask the group to stand and mix up
  3. Ask them to find a partner
  4. Start a 30 second timer
  5. At the same time, each person looks at their partner in the eyes and draws their face on the index card. Without looking at the card!
  6. When the times up, each person gives the card upside down to their partner (the partner hides it at the bottom of their picture
  7. Repeat 3 times (so each person has 4 pictures of themselves)
  8. Everyone returns to their place and looks at their picture
  9. Ask each person to select a picture that resonates with how they see themselves
  10. Write their names on it
  11. Create a gallery

2. In One Line

Materials needed

  • Pens (enough for one each)
  • Paper (A4 or letter works well)

Method

  1. Make sure everyone has access to a piece of plain paper and a marker.
  2. Ask that everyone only draws one continuous line in a short time period (say 30 seconds)
  3. Ask that everyone shares at the same time (hold it in front of them and keep it there)
  4. Give a moment to look around the circle to see what has been drawn
  5. Ask for a quick explanation for why they drew what they drew.

Modifications

  • Ask everyone to select a color that resonates with them at that moment and then when sharing ask to talk about their drawing and why that color.

Example questions

  • How are you arriving today?
  • What energy are you bringing with you?
  • How do you feel about X project/topic?

3. Mark the paper

 

This process works well when dealing with creativity and innovation, with those who feel less comfortable drawing, as it pushes people to make a mark on a sheet. Also works well when working with large groups split up into smaller tables.

Materials needed

  • Large sheet of paper on the table(s)
  • Pens (enough for one each)

Method

  1. Ask everyone to write their name on the sheet
  2. Then to draw something that resonates with their name
  3. Ask the groups to share within their table
  4. For a larger group, you can invite one or two tables to share what they see emerge, or speaks to them

4. Squiggle Birds

Materials needed

  • Pens
  • Paper

Method

  1. Draw a squiggle on your paper
  2. Turn it into a bird by first adding feet like sticks
  3. Then look at it and decide where you want the head to be
  4. Draw some eyes and give it a very simple tail feather

Example questions

  • How is your squiggle bird arriving at this meeting?

5. Pick a Card

Materials

  • Set of cards
    Example: Percolab circle cards

Method

  1. Lay the cards out in the group.
  2. Ask people to choose one and turn it over.
  3. Ask some questions around the card choice, like “Why did you choose that colour or card?”

Example questions

  • What are you noticing when you look at the image (or see the picture)?
  • What does it say to you?”

6. Answer in image

Materials

  • Large paper (big enough for everyone)
  • Pens

Method

  1. Put a big piece of paper in the middle of the group.
  2. Make sure everyone has a marker
  3. Ask a question like “How are you arriving today?” or “What’s important for you today?”.  Everyone draws in response at the same time.
  4. Stand back and see what’s been drawn
  5. Go around and ask for people to share something about their image

7. Quick Find

Works well with distance teams i.e. via zoom or skype

Materials

  • Access to computer (ideally laptop) or smart phone

Method

  1. Use Google as your image bank.
  2. Think of an idea or your project and search for an image that represents something about it you’d like to share.
  3. Remember to give yourself a short time to search, otherwise you might fall into the internet and never come back! We suggest a one minute timer.
  4. Have each person share their image

8. Body talk

Materials

  • Paper and pens

Method

  1. Draw a body — it can be a stick or star person.
  2. What does the head, heart, arms and legs have to say?  Write this on your paper — either as a group exercise on a big sheet of paper or on individual sheets.
  3. Share around the group.

Visual check-ins help to bring people into innovation and creativity in a light way. Feel free to play around with these suggestions. Try them out with your team. Each of these are easily adaptable to the situation and context, as well as the needs and purpose of the meeting or the event. You have some other similar practices you would like to share? we would love to hear from you.

If you want to discover how Visual Thinking can relate to your business, project or ideas, join online in the VISUAL THINKING LAB, starting June 28, 2017.

Domains:




Segments:




Methodologies and tools: | |

|

| | | |

Être exposant dans une conférence et vivre une expérience d’intelligence collective, c’est possible!

13406931_1083694855007851_4166663605232340039_n

Tenir un kiosque lors d’une conférence est une expérience souvent frustrante. Le concept conférence-exposant peine à se renouveler, malgré les milliers de conférences qui ont lieu chaque année. Comment faire en sorte que les exposants soient inclus dans l’action et les conversations de l’aire principale? Voici une piste de solution.

percolab a relevé ce défi au Rendez-vous de l’innovation sociale, un événement public d’une journée rassemblant 200 entrepreneurs, chercheurs et innovateurs sociaux. 13339660_1083694351674568_8552338805864078816_n

Pour ce faire, nous avons  transformé l’aire d’exposition en aire d’hybridation en nous appuyant sur l’improvisation appliquée et en nous  inspirant des chimères, les créatures mythiques mélangeant plusieurs animaux.

Au début de la journée, chaque kiosque a reçu une visite de l’équipe percolab et a été invité à exprimer un souhait pour la journée.

Ensuite nous avons installé une animation mobile, en allant voir des visiteurs et des kiosques pour proposer des défis d’hybridation, autour de la question :

Qu’est-ce que nous pourrions imaginer ensemble, aujourd’hui, qui pourrait être réalisé dans le prochain mois?

À travers cette simple question ludique, une intention se greffait à l’interaction : faire naître de nouveaux possibles parmi les forces en présence. Une fois le défi nommé, il revenait aux participants de décider de jouer le jeu et de documenter les idées créées dans le fil de la conversation.

13419118_1083694818341188_4747932269939892590_nAu bout d’un certain temps, la magie prenait : l’activité se créait d’elle-même, en mode autogéré, et une table de récolte des idées de projets hybrides se remplissait peu à peu. Les exposants et les visiteurs étaient énergisés par leurs rencontres et leurs conversations. La question, invitante, inclusive, ludique, bouscule la routine d’un kiosque, facilite le contact avec les gens qu’on vient rencontrer, crée une intentionnalité et une présence différente.

Les visiteurs comme les personnes présentes aux kiosques ont mentionné comment cette simple activité vécue sur le mode de la rencontre et d’un bref moment de créativité partagée leur avait permis de vivre la journée autrement. Le recours à un concept simple, invitant au jeu et à l’imaginaire a fait en sorte que les participants ont pu le saisir rapidement et se l’approprier, jouer ensemble pour créer des possibilités inattendues. Par ailleurs, l’aspect ouvert et intime à la fois a fait en sorte que les personnes qui se rencontraient ont pu parler de ce qui les passionne réellement : leurs désirs, leurs besoins, à partir de leurs expériences. 13342987_1083694858341184_319607807221865154_nC’est un élément important car cela crée un espace de liberté supplémentaire dans l’événement, qui fait en sorte que la rencontre devient immédiatement générative.

Enfin, le fait d’aller à la rencontre directe des participants, et non de tenir un espace délimité pour des activités formelles, a été clé : cela a contribué à occuper le temps et l’espace de manière légère, mais permanente et efficace. À tout moment, nous étions facilement identifiables et disponibles, et en mesure d’aborder les personnes présentes. Cela a contribué à  l’inclusion continue des participants à mesure qu’ils entraient dans l’espace et à créer une atmosphère de créativité bienveillante.

 

 

Domains:





Segments:





Methodologies and tools: | |

|

| | | |