Bien récolter nos rencontres pour passer de la réflexion à l’action

Depuis les tous débuts de mon engagement dans le monde communautaire je me suis souvent retrouvé à écouter et des fois participer au même débat.

D’un côté, il y a ceux qui insistent que notre monde est trop axé sur l’action, l’action, l’action. L’action à tout prix! On ne veut que des livrables, des impacts, du quantifiable. On se lance dans l’action avant de réfléchir, comprendre le contexte, bien cerner les idées, et approfondir notre compréhension des enjeux. Ce dont on a besoin, disent ceux-ci, est un espace pour le dialogue et la réflexion. Ils ont raison.

“Grands parleurs, petits faiseurs!” crient ceux de l’autre bord du fossé. On gaspille trop de temps avec tout ce blabla. On fait le tour des questions encore et encore et pendant ce temps les choses s’empirent. Il y a des vrais problèmes dans le monde et si on veut même une toute petite chance de pouvoir les résoudre il faut agir. Ils ont aussi raison.

J’ai passé beaucoup de mon temps à sauter d’un camp à l’autre: Action! Réflexion! Non, action! Non, réflexion!

Ces deux concepts ne sont pas en opposition. En fait, ce sont des idées complémentaires: bien réfléchir pour bien agir. Quelle idée! C’est ce que le philosophe et éducateur radical Paulo Freire appelle la praxis.

Tout récemment j’ai eu la chance d’accompagner le regroupement Plateau en forme dans la planification et la facilitation d’un Forum sur les saines habitudes de vie chez les jeunes de 0 à 17 ans. Un des défis que Plateau en forme retenait face au Forum était  : comment saisir l’expérience, les connaissances, et les suggestions des participants, représentants d’organisations et d’intervenants jeunesse, pour alimenter le plan d’action que Plateau en forme se préparait à déposer suite au Forum ? Un exemple parfait de comment créer un espace pour la réflexion et le dialogue en vue d’actions concrètes! Ensemble nous avons développé une stratégie de récolte pour le Forum qui s’est faite en quatre étapes:

1) Semer les bonnes questions. Qu’est-ce que Plateau en forme voulait vraiment obtenir des participants durant le Forum? Est-ce qu’on s’attendait à découvrir des nouvelles pistes, valider des idées possibles, bonifier ce qui se passe déjà? Est-ce que c’était la place pour les participants de suggérer des idées de projets spécifiques ou est-ce qu’on voulait concentrer la réflexion sur les grands enjeux pour le quartier?

Pour répondre à toutes ces questions, nous avons pris du temps pour bien comprendre le contexte et l’intention de Plateau en forme face au Forum. Nous avons consulté des documents clés que le regroupement utilise déjà pour cadrer son travail. Par la suite le comité organisateur a fait un excellent travail pour développer des questions interpellantes (tout en gardant un langage simple et accessible) pour des participants provenant de milieux divers – toujours en vue d’alimenter le plan d’action.

2) Soutenir la récolte. Un des plus grands défis dans presque tout événement auquel j’ai participé est de comment saisir la richesse des échanges au-delà de demander aux participants de travailler en petit groupe, prendre des notes sur des grandes feuilles et rapporter la synthèse en plénière – le mode “par défaut” dans beaucoup de rencontres.

Nous avons codéveloppé une suite d’outils sur mesure pour aider Plateau en forme à récolter l’expérience, les idées, et les impressions des participants à plusieurs niveaux. L’intention étant de garder  des traces de chaque moment de la journée en offrant aux participants des artefacts intéressants, inspirés par les questions clés, avec lesquelles on voudrait interagir. Mon coup de cœur: une pyramide en papier que l’un des membres du comité de planification avait déjà vu dans un autre événement. Elle m’a montré une photo et nous étions tous d’accord que ça serait le véhicule parfait pour saisir une partie importante de la journée dans un format ludique. Le défi était de construire sept pyramides tridimensionnelles à partir d’une photo! Heureusement que j’ai une longue expérience comme relieuse de livre.

IMG_2103

3) Débroussailler la récolte. Pour s’assurer que toutes les informations et les idées récoltées par les participants ne poirotent pas sur une tablette ou au fond d’un placard, nous avons planifié une session de débroussaillage une semaine après l’événement. En attendant cette session, la coordonnatrice de Plateau en forme a pris le temps d’organiser et transcrire les informations. Au cours de cette session, nous avons fait le tour de tous les artefacts pour identifier les idées fortes selon les thèmes les plus récurrents, gardant en tête les objectifs et les questions clés que nous avions identifiés au tout début de notre planification. Bien sûr, on s’attendait à ce que certains enjeux soient bien présents et ils l’étaient. Par contre, certains sujets dont on croyait qu’ils seraient là bien fortement, brillaient par leur absence, et des nouvelles idées inattendues se sont enracinées dans la démarche. Le résultat? Un inventaire de pistes d’actions claires et concrètes pour soutenir les saines habitudes de vie chez les jeunes de 0 à 17 ans.  Des idées émergent d’une démarche participative  que Plateau en forme pouvait maintenant mettre à profit pour son plan d’action – et idéalement réaliser! Le plus beau cadeau de cette démarche: en plus de nous offrir une perspective sur les enjeux et les pistes d’action bien réfléchis par des personnes de terrain, la récolte nous a offert beaucoup d’informations additionnelles sur la vision, les valeurs et les meilleures approches à prendre – des données importantes pour assurer une action cohérente et conséquente.

4) Partage et implémentation. Plateau en forme souhaitait également partager les données récoltées lors de l’événement avec les participants ainsi qu’avec des intervenants n’ayant pas pu assister au Forum. Un document bilan des activités et un résumé présentant le plan d’action ont été réalisés. L’idée derrière ces deux documents est d’expliquer brièvement le processus réflectif qui a permis d’élaborer et de planifier les projets qui seront mis en œuvre au cours de la prochaine année.

Dans les prochains mois, le regroupement envisage d’organiser d’autres événements (dîner-causerie, 5 à 7 réseautage) pour permettre le partage et le travail collaboratif entre les intervenants jeunesse du quartier. Ces événements seront certes de plus petite envergure et porteront sur des thématiques plus ciblées. Toutefois, il demeure que cette façon d’aborder les enjeux donne lieu à des discussions et des partenariats intéressants. Oser réfléchir et travailler différemment en misant davantage sur la mobilisation et les forces en présence plutôt que d’axer sur la revendication et les divergences.

On récolte ce qu’on sème

Une bonne récolte se prépare bien avant un événement:  poser les bonnes questions, développer des outils de soutien, être imaginatif pendant l’événement, et travailler encore après pour synthétiser, distiller la récolte brute et en faire une délicieuse boisson énergisante qui nous aide à passer de la réflexion à l’action!

elizabeth@percolab.com

Photos: Maxim Lecompte

Photos: Elizabeth Hunt

Domaines : | | |
Secteurs d'activités : | |
Méthodes et outils : | |

Laisser un commentaire